Et un peu plus chaud



Yüklə 1.4 Mb.
PDF просмотр
səhifə1/11
tarix27.06.2017
ölçüsü1.4 Mb.
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

I

S. Pi»rr» Cl«v»r, canftttvur.



Tewps probable demain

BEAL 


ET UN PEU PLUS CHAUD

Minimum..........................  ,50

Maximum  .......................... 73

Directeur: Gerard F1LI0N



VOL XLIV

No 

209


FAIS CE QUE DOIS

Rédacteur en chef : Omar HEROUX



La politique affranchie ai la morale 

trahit ceux-là mêmes qw» l'eu/mt gtùl 

en *ott am«. Le danger est imminent 

mats il est encore temps, Rien no 

a



perdu avec la pau. Tout peut Tétre 

avec la guerre.



PIE xii — (lysui

MONTREAL, MERCREDI, 9 SEPTEMBRE 1953

Dix sous le numéro

Vedette anglaise attaquée près de Hong-Kong



A P A N - M U N - | O M

U Ouest accuse les Rouges 

de retenu 3,400 soldats

Le principal négociateur allie réclame des nouvelles de chacun — La liste 

i en comprendrait 3 Canadiens — Notre armée entreprend une enquête sur 

les 16 hommes encore portés comme disparus—Un Polonais de l'équipe 

neutre d'inspection en Corée demande asile aux Alliés

Le cabinet fédéral 

Adenauer entend conserver le 

compterait

 

des 

siege aujourd'hui mjnjjjère 

des Affaires étrangères1 

vlctimes a son bord

Ottawa Q 

— T.

p

 nremiAr 



**

Pan Mun Jom, 9 (PC ) Le 

cnminandement allié a accusé les 

communistes aujourd'hui de rete­

nir 3,404 prisonniers de guerre al­

lies, dont trois Canadiens, 19 Hri 

tanniques et 944 Américains. Il a 

exigé une prompte justification de 

leur disparition.

"Nous vous demandons le rapa-

gis des camps alliés en juin der- prend seulement les noms rie ceux 

nier, sur ordre du président de qui ont parle à la radio commu- 

la Corée du Sud, Syngman Rhee niste. ou dont les noms ont ele 

Le geneial Bryan a rejeté la de- mentionnés ou sont inscrits par les 

mande ries communistes et leur 

b

 communistes comme captifs, ou qui 



..n 

i, 


-, 


ont écrit des lettres des camps

ti est nicn evident que nous onrd-coréens ou ont été vus" dans 

ne détenons pas ces gens par la des enclos de prisonniers.

°neLa liste de rapatriement des Al- 

tnement de ces soldats ou une tions*l'nies oA^commlniu dCS ^a' liés !nd,(lue clup los communistes 

justification dans chaque cas", a hommes canhmés ^f non 

ont rlar«' 344 Prisonniers sud-co-

déclaré le délégué en chef des Al- au ronrs Whaia* ?..^P c reens de moins prévu. Cer- 

lies à la Commission d'armistice [in dimanchi. th n&€ qui a pl,s:tains informateurs disent qu’envi- 

en Corée. 

,, ron 22 Américains ont refusé de

r,,_Aucun d cu!c n ?, elc 'apporte retourner en leur patrie,

"Nous exigeons de promptes , ^ 

•p,ant î"ort ou Rien n'indique si quelques-uns

mesures . a l-il ajouté. 



1 1 ac^e ' ^ ajouter Bryan, clés prisonniers alliés réfractaires

Le major-général Blaekshear M 

Quelques chiffres 

311 rapatriement sont des Cana-

Bryan a remis aux communistes 

q s cn,TTres 

diens. 

1

une liste  minutieusement  établie 



La liste comprenait également 

kes communistes 

ont  révélé

lors ne la  réunion de la (  «nnmis  2.410 Sud-Coréens, neuf Austra-  Qu’ils détiennent  plus 

de  20 pri-

sion militaire d armistice qui a du- liens, huit Sud-Africains, trois sonniers non-coréens et environ 

re une heure et. 26 minutes 

Belges, cinq Turcs, deux Colom- 300 Sud-Coréens hostiles au rapa-

t.e commandement de 1/Extré- biens et un Grec. 

tnement.


me Orient precise que la liste ne Le général Bryan a déclaré aux 

sera pas publiée a Tan Mun-Jom communistes que la liste “dépasse 

mais plutôt a Washington. On fait d’environ 3.100 le nombre des pri- 

1 impossjhle a Washington pour sonniers hostiles au rapatriement 

nafei la publication des noms mais que vous avez mentionné '

il se peut  que deux jours  sécou- 

Le générât Bryan a dit aux jour................................ .

irnt axant  qu ils np soient  rendus  nalistes à Tissue de la séance de Canada 

passe au tamis et  vérifie

pu, c*. 


, ^ commission d’armistice que les tout indice vraisemblable et la

l es communistes ont déclaré communistes doivent rendre comp plus petite parcelle d information 

qu 


ils

 se iescrvent ,e dioit de te de tous les noms inscrits sur en vue de découvrir avec certitude 

t

C", coî",,nrn,aire's, P,us l;l ,‘!ou alors .." Le général ce qui est advenu de 16 Canadiens 



Jil ,K?fl®"î,er^nt le re in a pas développé sa pensée. partis pour la Corée et dont on n'a 

ir des -7,000 Nord-Coréens elar- I! a declare que la liste "com- pas eu de nouvelles.

•— 

— 

-----  1 Les ■forces armées ont en filière,



des photos de chique soldat en 

uniforme. Les photos de ceux qui 

manquent. 15 soldats et un chef 

d'escadrille du CARC, sont mon­

trées à tous les 30 Canadiens qui 

ont etc rapatries par les Commu­

nistes.

De ces photos-, mêlées à celles 



d'autres soldais, les rapatriés es­

saieront d'indiquer ceux qu'ils ont 

vus vivants dans les camps dp 

prisonniers de Chine. On soumet­

tra aussi ces prisonniers libérés à 

un questionnaire détaillé. Toute 

information fournie par Tun deux

Ottawa, 9 (PC.) — Le premier 

ministre du Canada, le très hon. 

Louis Saint-Laurent, a réuni son 

cabinet à 10 h 30 ce matin et les 

ministres s’occuperont des affai­

res du gouvernement pendant tou­

te la journée,

La plupart des 21 ministres ont 

assisté a la deuxième réunion du 

cabinet depuis les élections. Tou­

tefois, on nolait trois absences: 

celle du ministre de l'Agriculture. 

Thon. James G. Gardiner, toujours 

sur sa ferme de Lemberg, Sask . 

celle du ministre associe de la 

Defense, M Ralph Campney, à 

Vancouver; et celle du ministre

Bonn. Allemagne. 9 (Reuters) 

-r- Le chancelier Konrad Adenauer 

a annoncé aujourd'hui qu'il va 

conserver son poste de ministre 

des Affaires étrangères, par suite 

de sa victoire de la fin de se­

maine dernière aux élections en 

Allemagne occidentale

Craint»

Paris. 9 (Reuters) — Les hom­



mes d'affaires français craignent 

que la victoire électorale d'Arie 

nauer signifie un appui financier 

substantiel dçs Etats-Unis 

à 

T Al­


lemagne occidentale et en conse­

il a fait part rie cette décisionjbuenee une dure concurrence pour 

peu après qu’Heinrich von Bre-(!a France, 

tano. président du parti démocra | 

résultats des élections en

te-chrétien du chancelier, eut an Allemagne de T ouest ont cause 

nonce à un groupe do journalis- une grande appréhension dans 1er 

tes etrangers que le chancelier cercles industriels français aussi 

quitterait le poste_ 

bien que politique. On considère

Von Bretano a fait sa déclara !(|lle ]pS Allemands se sont montrés 

tion de façon telle que les eorre

français

une aide financière suivra, sous la 

forme suivante :

Communiqué laconique de l'Amirauté

LONDRES. 9 
 

vedette de la flotte britannique a ete Tobjet d’une attaque 

aujourd'hui dans les eaux territoriales de Hong-Kong. On 

signale des victimes.

On rapporte que c'est un navire de la Chine communiste 

qui a ouvert le feu contre la vedette en service de patrouille 

dans l '-stuaire du fleuve Pearl, à 20 mills au sud-ouest de 

Hong-Kong.

Un destroyer de la marine royale a été dépêche sur les 

lieux pour recueillir les marins blesses, dit le commumque.

L’Amirauté a publié ce rapport :

La vedette à moteur 1 323. navire de la defense locale 

de Hong-Kong, signale qu'on a tait feu sur elle, tôt ce matin, 

et qu'elle compte des victimes.

"Le destroyer HMS CONCORD a reçu l'ordre de pren-

Sorf des Canadiens

Par DAVE MclNTOSH, 

de la Presse Canadienne 

Ottawa, 9 (PC.) — L’Armée du

des h mantes, M. Douglas Abbott, pondants n'ont pas douté un seul on peu) compter en Kiirooe^ du 

qui assiste au j*ongrès annuel du instant qu'il s’attendait d'bcriterlpoint de vue des Ftals-tJnis 

Tonds monétaire international 

à; 


lui-même de ces fonctions. 

D'après les industriels'



Washington. 

M, Adenauer a annoncé la no'u

M. Saint-Laurent choisira peut-jvelle sous la forme d'un communi 

être d'informer aujourdhui sesjqué officiel émanant de son Bu

collègues d'un remaniement pos-ireau d’information, Un haut fonc-| 1. un prêt substantiel du gou

sible de son cabinet et d'annon-Aionnaire a souligné que la decla vernement des Etats-Unis à TAllo 



dre les victimes 

à 

son bord eT de les ramener 

à 

Hong-Kong, 

ccr la nomination d'un nouveau;ration faite plus tôt par M Von magne occidentale; 

ministre des Travaux publics pour.Brentano avait rendu "les choses ., 

investiwmonu nr= 



"D'autres renseignements seront publies 

à 

mesura

cotT£“*«•*»'•• «««»*«•-*• *<*«»«•-

quicr. 


(précise : “Concernant la requè».riaucmande’ 

,ont ete av*rt'*-

11 nommera peut-être quelqu'un lormi|lêe par le parti démocrati-i—  - 

_

également au poste mixte rie gref- due libre (partenaire de la droite 



fier du Conseil privé et de secré- dan'’ la coalition) duranl la cam 

lane du cabinet, détenu par le Pa«n<> électorale et destinée à la 

secrétaire d'Etat Pickersgill avant ^Parallon d“ ministère des AT 

sa nomination au cabinet. 

j'urc'l elraI?8cr®s dp la personne

,, ,, .. ,, , 

, du chancelier fédérai, le Bureau

.1 K (. Robeitson, 36 ans. de,fédéral d'information souligne que 

Regjna a la charge temporaire du ia (iécision du peuple allemand 

poste jusqu a la nomination per- r^n(jue f; Spp|pmbre représente 

ma lient e. M Robertson, fonction- unr indication tellement, claire du 

naire depuis 12 ans au ministère désir populaire que le portefeuille j , i.P'1 

des Affaires extérieures et au ea- des Affaires étrangères demeure ?,dc,V. 1,1 " 

hinet, est officiellement adjoint aux mains du chancelier que Ton



LES ETATS-UNIS PARLENT D'AIDER A LA 

STABILISATION DES DEVISES MONDIALES

La polilique élranqère des E.-U. 

n’esl pas du foui biparlisane

Cc«tf ce qu'affirme M. Adlai Stevenson — 

Nous ne pouvons être démocratiques pour fins 

d'exportation seulement ”, dit-il

du secrétaire ministériel. On con- ne peut considérer comme possi 

sidère qu'il est trop jeune pourj hic que M. Adenauer s'en dé 

accéder au poste supérieur. 

fasse”.

Au Conseil de sécurité

La Nouvelle-Zélande et le Brésil 

semblent assurés de leur élection

Washington, 9 (P.A.) 

lent Ei:

jourd hui tout son appui aux ei- probablement la France rendent res, ce sera peut-être Tinsuccèi

Te pie 5 La perspective que la Hol-on se laisse acculer au commerce 

enhower a accorde au- lande, la Belgique, TAllemagne et. général et aux entraxes monélai-

lorts internationaux destinés à la leurs devises convertibles et libè- final du capitalisme actuel, 

"stimulation du commerce", aux rent leur commerce de la plupart ••rw tarifs élevés Hit M rin.i 

développements des ressources et des restrictions, en même temps glas viennent en ’ contrariât,on 

dià?establ li,aUOn d6S deV,SeS nV>n qUe U Grande-Bre,a“ne ou a peu avec la situation des Etats fuis 

Dans un message rie bienvenue^ 

comme plus grand préteur et vén­

aux gouverneurs du Fonds moné- ( est ce qu on a appris dansl f . .

taire et rie la Banque internatio- "ne série d'entretiens avec des . 

P i aijhT

nale (comprenant 55 pays), le pré- fonctionnaires, après la publica- f“ra «lran.*er* rie sagner ,cs do1-



slCJen| n MtiavlaXtA 1

mm

 

m

 

m

 » J 

m

 



fl TV IX U f 1



a

 tx c t ri rs 4 L' 1 

l« ««•■■AU  1x11^

avec lesquels ils pourraient

il a qualifié les agences de lion par le président Eisenhower 

, ,



larquables exemples coopéra- d un rapport sur les relations /n p,u(se,r, u P.85^1 lour' a(’lla,s 

___ -, 


__Hnlla,- 

...... ...........  ,, 

..... flCS Etat 0-1 WS. Ils

New-York, 9 

Stevenson est davis

(P A.) — M. Adlai vertement dénoncé le



\rï' ^Tmtdr^qull rodud 'Te 

le des Etats budeet de a défense e< e 

scl* '



, 1  . 

1 ' 


■■■■ni 

iuiiui


 pane qu u rociuit te

tique étrangère actuelle dos Etats- budget de la défense et a accusé 

l ms, sous le gouvernement repu les républicains de s'inquiéter da

blicam, n est pas du tout biparti- vantage ri équüfbrer le budget aue

sanne, quelle perd du prestige à de défendre le navs 

q

I etranger et deviendra une "cible M. Stevenson a dit que le pre- 



piobatrie des démocrates en 1954 mier pas en vue de rétablir le

m.én muei flUP Sl/ T cst Prestige américain à l'étranger est 

quee, clic le sera de façon cons de se calmer”.

tructive”. déclare le candidat dé Lfs 

alliés 

dos Ftats tTnis dit il 



RsCdeCiqa52 eleCli°nS présidentie!- ad""'ent la tradition demoîrat,-|dp 

Les vu,'s de M Stevenson sont

^^^r^prriod^u^îveMweel!: ?rnf a "Su bi 

livU7 e? au 

espoirs des fa

1 administration Eisenhower os' .. y■ 

rn„quee par des ehcTs démocra- cratiqZ ^uHinTd'e^rUtTon

L'ancien président Truman 



^

l.es prisonniers rapatries seronl 

invités à se rendre aux bureaux 

de TArmée suivant le lieu de 

leur résidence pour vérification 

Jes pholos et interrogatoire. F,n 

certains cas. ces procédures pour­

ront être suivie a la demeure 

même des Canadiens de retour 

prisons communistes 

Il se peut fort bien qu'on n on 

puisse identifier aucun. Mais 

l’armée ne veut pas augmenter 

iminucr les i 

milles concernées. Cette enquête 

prendra probablement asse? de 

temps.

Peu d'indices



remarC, 



cauuiwic

.-, vu^ut-ia- -- —■* 

- ,* ■ n-a 

: ,i 

. ,

tifs d'entreprise e! d'achèvement" dollar-sterling rédigé par M Lewis 

j " 1 'L1,mP°Sr

La Banque et le Fonds moné- W. Douglas, ancien ambassadeur cq! 'Tn ’ T, J- 

ï

taire ont ouvert leur huitième ses- américain en Grande-Bretagne. 



S 1° dt u IP~1 mpn

s,on aujourd'hui a Washington . Fait sigmfieatif. Eisenhower a ^."d n.? "s Ja .“du^dolUr^": 

Les représentants du Canada a attire tout spécialement Fatten viennent illégaux'De la sorte h s

îsu

?

n*?stSîî?-.ia-. jy 

iîüsi

 «• «w *•” **<•*- ç ».

sky. de la Banque du Canada et detail ^ U politique^ économique tion des Etats-Unis à la paix e

nomique. et peut-être à la p 

attacher tout court, dans le monde occiden- 

fait que tal.

Pakistan, de la Grèce et du Chili, 

Ju teim.fav^m’^r,^,!'^" 

Y" '' a aj?1ï,ft(lU’0Jn doi! Viv<,r

au conseil de 11 membres pour Le message de bienvenue de-la semb,ee des si I J™ V , 'a'a. ,a iconv*rtlb,l"f' dos 



■>— ....... >-■- 

j



j

— --- y Maison-Blanche avait été envoyé PP„d ? notions du fonds étrangères, en particulier de la h-



Une dure bataille s'engagera autour de la 

succession de la Grèce

La Nouvelle-Zelande et le Bre- vacance au conseil.

si! semblent assurés délie élus L Assemblée générale de 6(1 directeur executif du Fonds et de étrangère ries Ftan rnis”” 

membres du tonseil de sécurité pays se réunira mardi prochain et ta Banque mondiale et M. .1. J. n [«ut probablement' 

ries Nations-Unies, mais une dure Tune de ses premières tâches Dcutsch. député adjoint au minis-,aussi de Timnortanee au fai 

bataille s'annonce entre 1 Est et sera d'élire les successeurs du tre des Finances. 

!e rapport Dm sla, a ni,,

Les tarifs-marchandise»

ries mandats de deux ans. 

.««iwu-ownuire avau i-ir envuyv monétaire 

et rie 



.................... —•■'-..N". —• 



................. ■- "

La Nouvelle-Zélande est assurée Pour être lu aux ministres des diafp débuté lum'rri'h mon-vr<* 

car le eommerce ne

e succéder au Pakistan an siège finances et aux ambassadeurs as- ' q 

aujouidhui. peut elle libre 

sans 


des flev 

ses 


b-

Rapport Douglas



Moniréâl va soumettre 

un mémoire à la 

Commission des Transports

bre s.


Daux conditions

M. Duplessis 

défend la loi 

du cadenas

Pourparlers 

avec Ottawa

"Nous n'avons presque rien 

pour commencer notre enquête, a 

dit un officiel, mais nous ne vou­

lons rien négliger en vue de re­

trouver ces disparus. Nous ne vou­

lons pas susciter de fausses espé­

rance mais d'un autre côte nous 

ne pouvons capituler ainsi et don­

ner pour certaines des mauvaises 

nouvelles qui n'ont pas été véri­

fiées à fond".

Le capitaine Joseph Liston, 

d'Ottawa, qui a été libéré la semai

M. J.-O. Asselln. président du 

Comité exécutif de la ville de 

Montreal, se rendra à Ottawa de­

main. On sait que M. Asselin est

n.iAhoo a 

ippv


 

t

 



délégué par le Comité pour discu-

Quebec 9 (t ( .1 — t e premier iPr avPC |mtorité competente Ti

ministre Maurice Duplessis a pus question de l'abolition de- pc.vms 

; ■-------------------- - .........

la delense aujourd hui de sa loi sur 

les 


,H,nt Victoria et Jacoues- np df‘rn,pre Parmi le dernier grou 

nu cadenas, contre le communis- ( artier. 



1

me. et a laissé entendre que son on apprend que M. Asselin s'en

n^irs fcomm.-ra|,Sn,ini,JüUr 0U' "•ptie,ldl'a *>■'"' 

""’'"e occasion

Fl slnh.i.tl, .dl'.Qupbec' 

avec M. Claxton, ministre de la

niiplnu»Uh«rmr blenvenup in!x defense, concernant le projet d'ac- 

h Mrs îes n^rtil T r v?us do !’l,ls"10" l,ar la ville (le Montréal

.ss„t.r .„Pns S d anada P

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11


Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©azkurs.org 2016
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə