Et un peu plus chaud



Yüklə 1.4 Mb.
PDF просмотр
səhifə4/11
tarix27.06.2017
ölçüsü1.4 Mb.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

que le  présent système d'un ou

à son enfant, mais il riait iron  ot ,a Jordanic- Porlan> 



JÇ  dollars. Sur ce chiffre, le revenu Par la sudc- «« a codifié 

les plusieurs rapports divergents est

brûlures à la main et au bras droit 

et on la conduisit à l'hôpital No­

tre-Dame pour traitement.

Dans l'intervalle, M. Comtois

nombre des membres rie 51 a (H de^ prêt, s'est élevé à 33.449,317 lois du Québec d'après un plan une perte de temps, 

et le montant du capital souscrit à dollars, le revenu des investisse- établi en France par le rode .Na

ments a 9.245.538 ddllars et les poléon Le Parlement canadien.

Congrès des Métallurgistes à Montréal

Progremme do congrès

Les Métallurgistes Unis d'Amé­

rique ( COI-CCT ) se reuniront de­

main matjn a Montreal pour leur 

conference annuelle d'orientat'on. 

Chaque année eette grande nrga- 

nhation ouvrière réunit 300 ou 

400 délégués des unions locales 

qui lui sont affiliées, pour dis 

cuter de la situation industrielle 

et ries problèmes qu’elle doit af­

fronter dans l'avenir.

Cette année, la conférence aura 

lieu à l'hôtel Mont-Royal. Elle 

sera sous la présidence de M. 

Charles Millard, directeur canà- 

dien. On croit que le directeur in­

ternational, M J. J. MacDonald, 

viendra rendre visite aux délé­

gués.

La conférence s'ouvrira demain 

matin à 10 h. a.tn.

tard. Quatre casernes de pompiers

“in a.*iF'5‘&8u M '‘il I’1''' a« M3e.ooo.ooo

sr%î ■srv'îSiffl.tE °-. . .  - "*'• 

^ -* * T*~*- ■ jszv*™.***!* ~

contiôlc. C est alors que les pom Au cours du dernier exercice fi- 

^iIars Pour 1 exor 

me la méthode de servir les bref!

piers, entrant dans la maison, rc- nancier, la Banque a accorde dix clc* financier 1951-52 à 24,353.796 OlIphAr ahinllimont _ ainsi nue des 

much

 fnrt crm.

trouvèrent le corps rie Ja fillette, prêts a neuf pavs pour un mon- dollars pour le dernier exercice UUCD0C duSOlUfTlCnf (reversés comme la riélmrmeiu-ê 

affreusement calcine au point tant équivalant à 178.600.000 dol- financier. Cette augmentation pro- 

„AIIUAailv  uveme et TeT nrnblêmè^M,^,

detre méconnaissable. Le corps lars. Le total des prêts rie la Ban- Vlen' Pre-que uniquement d'un ac- 

0PP0S6 3UX 



(lOUVCaUX {es nàr tes erèveP- 

fut conduit a la morgue pour fins que depuis son origine s'élèxe rrmssement dans les taux (t inte- . 



• 

j a 

j.c ' „

d enquélr 

maintenant à 1 milliard 591 mil-™ <‘t autres frais afferents aux 

tâUX 


06 meSSaOeriCS notes 

tiwî- u?

lions de dollars; 29 pays en 

ont 


autres emprunts contractes par la 

mcwayciltJ p0‘es' 1 f’“nC'"

Blenures mortelles 

hêncficié 

Banque. 



. j « u les et 1 enseignement jundiqti*

bcneiicie. 



i

j{> gouvernement du Quebee a sont egalement parmi le* nom-

l n enfant a été tue 

presque 

Deux des prêts accordes au 

Banque a encaisse rapide- déclare hier que la nouvelle échcl- breux  sujets, qui seront étudié*

instantanément, vers 6 

heures cours de l'exercice contribueront à  me,nt  tous les remboursements sur le de tarifs marchandises, pro- durant  les prochains jours

hier soir, lorsqu'il fit une chute la réalisation de divers projets de IWts échéant on 1952-53. pour posée par la Commission des L'une de, communications avant 

d'un troisième étage et 

tomba développement Le prêt à FAus- un montant de 1.781.028 dollars, 

transports du Canada, “tendra à trait à  la législation sur les  délits

dans la cave d'une maison 

cn cons tralie servira à l’expansion de 

En  outre, en avril 1953 le Nica- étouffer l'économie canadienne et juvéniles se'ra lue nar Me 

Mar-

truction. 

• l’agriculture, des industries de ba- ragua a remboursé 245,000 dollars à menacer l’avenir des sociétés de 

fhonueiic fjii. 

a

.,

victime est le jeune Nor- ^ p' d05 transports. Le prêt à la en vue de réduire les paiements chemins de fer . 

Fernand Choquette de la Cour

La

jvvetil -VWI- 

• 

- - 


,  ' - - ' 



t

   ■ * •


manri Labelle, 6 ans, dont les pa- Yougoslavie permettra d améliorer murs qui lui incombent par suite Hans un mémoire préparé pour SUD^rieijre de" ûuéb* 

au no 32.i5. balance des paiements du pays du prêt pour l'achat de mach:— c

^

Négociations des laitiers à Toronto

Toronto. 9. (PC'.) — Les négo­

ciateurs des 1,700 laitiers et des 

13 laiteries de Toronto doivent 

rencontrer à 10 h ce matin le 

ministre du Travail, M. Daley, 

afin de tenter à nouveau d'em­

pêcher la grève qui menace la li­

vraison du lait dans toule la Ville 

Reine

Le comité de négociations des 

laitiers affiliés à la FAT et les 

représentants des laiteries ont ren 

contré séparément M Daley et le 

conciliateur en chef Louis Fine 

pendant 14 heures hier et tôt ce 

matin.

pourparlers se sont inter­

rompus à Lh 30 a.m. aujourd'hui 

et les deux parties ont convenu de 

poursuivre leurs entretiens mai­

gre la menace de grève inopinée 

qui plane sur eux

On a ajourne les entretiens â 

la demande de M. Daley, atin rie 

permettre aux employeurs d'étu­

dier une nouvelle formule soumi­

se par l'union afin d'écarter une 

grève. Le comité syndical désirait 

poursuivre les négociations sans 

arrêt, afin d'eclaircir à tout prix 

la question des livraisons.

L'union a soumis sa dernière 

proposition afin de contrrbalan 

cer celle des laiteries qui veut 

qu'un système de livraisons de 

cinq jours soit la seule solution è 

une augmentation de salaires sans 

une hausse du prix du lait. Les 

laiteries élimineraient ainsi la li­

vraison à domicile le mercredi.

IvC lait livré à domicile se vend 

22 cents la pinte Les laiteries ont 

consenti à relever les salaires de 

$5.50 par semaine, de contribuer 

$1 par semaine au fonds de bien- 

être et d'accorder une commission 

plus élevée sur le volume des 

ventes, à condition que l'union ar 

cepte la livraison'de cinq jours

rents sont domicilies au no 3255.  la balance des paiements  du pays du prêt pour l'achat de machines  être soumis à la Commission, le

rue Barclay, appartement 5 Se  Certains prêts de la Banque fi-  agricoles qui lui a été accorde^  gouvernement signale que les nou-

lon le sergent Gérard Trudeau, du!nanceronl le développement 

d'in Enfin, en mai 1953, le Danemark  'faux taux “ne sont pas de nature

poste no 18, l'enfant se trouvait,dustnos'c^ : kt production du fer 

a effectué un remboursement an  a encourager l'unité de la nation ',

dans une maison cn construction'pt d'acier de ITnrie, les industries ticipe de 302,000 dollars venant à '-a Commission tiendra des audi 

sise à 3244, chemin Bedford. La  du t,ois do 'a Finlande et  la cons échéance au 1er août 1953. 

lions publiques à Montréal, lundi,

petite victime fit un faux pas  truction d'une usine de  fabrica 

S0mmPS remboursée,, 

mardi et mercredi de la semaine

tomba dans le vide et 

alla s'écra lion d'engrais en Islande  Au |cs emprunteurs auxooeU la Kan  Procha*ne.

ser sans vie dans 

la cave, cours de l'exercice un autre prêt que avgjl (,édé . ^d 

°an5 

Le gouvernement soutient que

apres une chute d'une trentaine * ctP accorde a 1 Inde pour 1 si- obligations de son nn1-i»f»..>ti» les nouveaux taux sont le signe

de pieds

T r'T , r . 

(icr ? ,caliscp k* Programme de onI aUeint 

de l'exercice 

u.un'

L ambulance 

fut immédiatement 



dcveloppement de 

la 


Vallee ,78;j7t)4^ dn]la. ,: 

des 

centralisation

artHnn en»- !«.• 

.............



...

a

 notrwNrlar 



t'e-

 mviprra »rt m*» nnrmct. 

^ CUC SOTT) HIC 



t_

mandée sur les lieux. En

nue.- .-m ii-s ueux. r.n arrivant Damodar. 

miuui

 

u

<

i

 

'hôpital Royal Victoria, l'enfant l'"1 d’augmenter les fournitures de 6 m.llmnT df Hmf"* ""t'T 



^ rcmcscment de l'équilibre

avant-coureur d une des plus gian 

industrielles

Mc Paul Fontaine, c.r., *ous-mi- 

nistre de la justice, traitera den 

causes en annulation de mariage.

Au cours du congrès, les délé­

gués entendront lord Sunonds, 

lord-chamelier de Grande-Breta­

gne. Me Georges Chresteil, bâ­

tonnier du Barreau de Paris, et 

Me Robert G. Storey, président de 

l'Association du Barreau améri­

cain.

dont le Québec souffrira

de 6 millions de dollars sur les

succomba à ses blessures. Son d cncrgic a 1 industrie, 1 approvi- ' r'ônscnt’ik^AnT.'.'iu'ot Tod»"'!! dr la structure commerciale du 

corps fut transporté à la morgue sionnement en eau et d améliorer t comnasmes de nai iùaimn centre do pays soulèvera de gra- 

où l'enquête du coroner aura lieu lrs mesures de protection contre . _

j

 - * * 

' enn non Jlii.°n vrs questions nationales et mettra

ce matin, 

les inondations Au Pérou, le prêt f 

r^° ptl danger lp progrès de la sol.da-

est destiné à la  construction dune sur lc, PI0t accorde en  mars 1949 ^  na,j(maic -

Ecrasée  a mort 

usine de machines agricole. Les  P°ur 'a conju nction d  aciéries et vernomçnt

., 

. .. 



prêts accordes 

à la Colombie, à d<' cenlralca thermiques en Bclgi-

ne  fil.ctte  de  4 ans a eli- ocra- ]a phodésie du 

Nord et au Brésil B11^-

souligne le gou-

see à mort hier après-midi, sou., permettront d'améliorer les trans Fcs sommes déboursées par la Québec 

les roues d un camion, dans une ports qui „nnt essentiels à l’agri Ba“Que sur ces prêts au cours rie y _ 

ruelle non loin de la demeure de ,.,.1 



"—-* —" 

-------

Voici en résumé les points déve 

loppés par le gouvernement du

.. 


■ 

,, 


1

 

,cuit u reel a lindustr ie. 



* 7.711 ) av suns s.css:., 

,1

 —- —-. n. éumiv rvistp domiis 



1

 

uks



T Par<’"o«o11 Sa7K denc,audftte Les sommes versées à titre de 982 dollars contre 184.777.004 dol- „es et des induMrie.

dèCMe'ula^erpîc nîrV ' C Pr0s rn 

que ,p(do1- {?*Àn 

paJe.i svstème. Son

ae Me t laude Picard. 

lar représentent, par rapport au te- Au 30 juin 1953, le total des . . tj r,. 

, d ia ,-nnfnsion

Le chaiiffeur du camion donna montant des prêts, une proportion sommes déboursées depuis j'origi-  ^ | a justification ùe ta i\ par

année, se sont élevées a 226,756,-

1. Le présent système

de faux 

Des usi- 

sont nées en

Souliers


d'Automne

un coup'de roue pour éviter le supérieure à celle des années pré- ne s'élevait à

taux sont

Contrat signé à la Greyhound Co. Ltd.

Chicago, 9 (P A.) — La com 

pagnie Greyhound a annoncé hier 

que quelque 13,000 de ses conduc­

teurs d’autobus ont ratifié un con

Si

ANGLAIS



CONVERSATION

NOS \\ 

Ml- Il 1.1 l RK KH OM M A \DATION

K

otta



IH Pfittirew. 

tondatftir

COURS EXCLUSIF 

sans manuel, prote­

ge par droit» d au­

teur, à Ottawa.

BDNHJLD


ônjm

UHOOL


«wv— *

Professeura de lan­

gue anglaise, specia­

lises dans notre mé­

thode.

Choix dèlèves.

Nombre limité.

Soir seulement.

tt oi.r ntcoNstr, rr 

de

 

haute

 

repitation

■A 

CCIMBC CprriAI .  14 «rm»lnt-t four tfn» d'»ft»irf«,  emplotM



VWUIV3 3rcv.l«L . 

k„rrau rtamr». clrmolsfllrs. mn-

slrnri, U «ni et plu».



CAIIBC PP P P A B ATHIB D ■ destiné  *us personne» qui  ont une



s-WUnj rntrAliA I Ulnt . fain|r 

ronnalexevce d»  l angieH.

NK a.il.iez, i-n .perI.leur, mon perllelpenli). •» une W'MONSTRS- 

TIDN 

1

 oMPI Ml de noire méthode 

1

 fiir DEMONSTRATION r.l 

l.K ITt 



rl .r donnr 

tou. 

|e« I l NUIS. SlEKt 

Kl 

DIS, VENDKl DIS 

*o»r,. x I heure» precl.e*.

8030. RUE ST DENIS

DU 8 0527

Irai de trois ans prévoyant une 

augmentation de salaire de 16 

cents l'heure et d'autres héne- 

tices.

La compagnie dit que le nou- 

\eau contrat touche les employés 

dans une quarantaine d’Etats. Un 

porte-parole de la compagnie a re 

fusé de donner plus de détails 

parce que d'autres ouvriers syn­

diqués peinent encore ratifier 

l'entente intenenue avec l'Amal- 

gamted Association ot Street. 

Electric Railway and Motor Coaeh 

Employee, of America (FAT).

Le contrat prévoit une hausse 

immédiate de 8 cents l'heure avec 

effet rétroactif au 1er mai. Une 

autre augmentation de quatre 

cents sera accorder en 1954 et 

une autre de 4 rents en 1955.

Les salaires actuels varient en 

moyenne autour de $2 l'heure par 

mi plusieurs classifications de con 

ducteurs, a dit le porte-parole de 

la compagnie

Pie XI! souffre 

d'infiamation à 

la main droite

Cite du Vatican, 9 (DA.) — Des 

informateurs du Vatican rappor­

taient hier snir que le Pape s.itif 

J10 d'une légère inflammations 

des nerfs de la main droite et 

qu'il ne i-oura écrire durant plu­

sieurs jours.

rere de la petite victime et heur-jcédentes: Ainsi, les prêts accordés lars. Sur ce montant. 1.014.536, 'i^s bas d m! e,u oui dan, iw„ 

ta une boite de 

carton, dans la- a la Yougoslavie,  à  la Finlande 

420 dollars sont remboursables en  d ‘ 

‘  vj _  j A . eoncurren

quelle C audetto se trouvait ca-ct à 

l'Islande ont  été 

versés en  dollars des Etats-Unis. Le solde.  ^ ^ tranTnon 

mar time H  ou

chee. Enfouis dans une boite de devises européennes ct leur ser équivalent à 88.724.695 dollars. f-L * /""X' eheüdn • L for 

carton, les enfa.nts s'amusaient a  VK(.  scra assuré de  la  même fa  est remboursable en shillings au-  H„ivM,( 

fair! r»ee q-u. ™nV 

n



se laisser rouler au bas du par-|VOn. 

trichiens, cn francs belges, cn li  m>,'rlu 

s ,ls M)nI  c‘*n

terre, à I arrière du numéro 2498 

Situation financier* 

vres sterling britanniques, en dol

avenue Bon-Air.

Un camion, conduit par M l,cs ressources disponibles de la 

Frank Duthcwiez, 2480 Bon-Air, Banque pour ses opérations de 

tourna vers l'ouest rue Iberville prêts ont été augmentées cn octo- 

pour s'engager dans la ruelle où bre 1952 de 6(1 millions de dollars 

jouaient les deux enfants. 

par suite de la vente aux Etats-

Selon le constable Gérard Vail- Unis d'obligations de la Banque

taux plus élevés, ils pourraient 

bien perdre toute leur clientèle

ars canadiens, en couronnes d»

noises, en francs français, en lires -, L'accroissement des taux dans 

italiennes, en florins néerlandais, ycs{ ;ulKnu>nlc|.a lp (.0ùt de pro 

en couronnes norvégiennes en lt- d(lc.t,„n des marchandises, le prix 

vres s^-afncaines,__en couronnes dp vcn,e dans les magasins à tra-

vers le pays et pourrait en quel

suédoises et en francs suisse

lancourt, du -poste No 22, ia tra Ce fut la seule émission offerte, ,.iére proprement3 d'ilia le "rappmt quP SOrtr ,r,‘'n,‘r la Production 

gédie est survenue, hier, vers lancée sur le marché américain, consacre tout un chapitre sur le 

midi 45 la* chauffeur a relate à au cours de l'exercice, où le taûx nroeramme d'investissement

4 Le système de taux par classe 



a stimulé la concurrence entre les







programme d investissement sut- 

,1,, «..

ak

»,. 

,i„ 1

la police les circonstances de lac de l'emprunt a d'ailleurs augmen- vi dans les pas, sous-développés. 1^ eoLonm-,!L, 

'

eidenl Je vis une boite, dit-il, te de façon sensible. 

Finalement, il y a un chapitre sur 

j d

en face de moi, je donnai un coup p)es f0uds nnt été obtenus en les opérations de la Banque, où 

de roue pour I éviter lorsque Je dehors des Etats-Unis. En Suisse, l'on donne le détail des prêts ae- 

vis qu il y avait un enfant dedans p0Ur |„ 

20

 et 3e fois consécuti-cordes â divers pays,

Mon véhiculé a pris une autre VPSi dPs obligations ont etc cm; 

__

décision et je heurtai une autre vPs En novembre 1952 50 mil 

boite dans laquelle la fillette j|0ns dp francs M|isses isoit pies 

setait eaehoe 

dp 11600.000 dollars) ont été obtc-

Quelques minutes plus i uri. une fjp (.pHp f^çon rt des disposi 

ambulance de Ste-Justine était sur 1lons nnt r|P définitivement mises 

les lieux, mais le Dr Leclerc. dC'a,| pnjnt pt1 juin 1953 pour prorc





nr P 

T110 drr ^ une Autre émission d’urrmain sera M (icrard Filion du ri

Imêmr montant 

iteur du Devoir, qui parlera de son

„ 





« 

recent voyage aux Inde-

Renourct! dt !• Banqut ! . 

. , , 

n , ,


Soctctr St Jeati Baptutte 

'

CONVOCATtONS

f'Inh Kichfltcu Montréal Le 



onférencier au déjeuner de de

constater la mort

Un matelot •* noie

l n matelot de 26 ans. du nom- revenu net de l'exercice fi­

de Hervé Trépanier. de l'ham- nancier 1952-1953 s'est elevé à 

plain, s'est noyé tôt ce matin,118,48,5411 dollars, contre 15,872 

lorsqu'il tomba du pont du "SS dollars pour l'exercice preee 

Hamildoc . dans le canal Lachine. lent Comme chaque année, le re 

au pied de la rue Prince 

venu nei a été verse a une réserve



Au cours de manoeuvres, le ma-jeomplémentaire pour (vertes sur

telot perdit pied et tomba dans 

les eaux du ranal. Un officier du 

bateau qui était alors amarré au 

quai. plongea immédiatement, 

.mais ne réussit pas à ramener la 

victime c'est le capitaine du na 

vire, Paul Pelletier, qui réussit

(ion Louis-Hebert), reunion gêné 

rale pour l'élection d'un nouveau 

conseil de direction demain soir, 

a 8 h , au sous sol de l'église du 

Sacré-Cœur



Association de l’expédition txir 

1

, 

voie ferrer Assemblée générale > 

annuelle de la section du Québec

de l'ouest en

5 Les nouveaux taux conduiront 

a une plus grande concentration 

de l'industrie en Ontario.

Par ailleurs, la ville de Mont 

real doit soumettre egalement un 

mémoire à la Commission, mi elle 

s'oppose aussi au nouveau système 

de tarifs marchandises tel que pro 

pose

Vol dT $30,000 

en bijoux dans une 

villa de la Riviera

Nice. 9 (Reuters) — La police 

française a rapporté aujourd'hui 

dernier d une série de vols de 

oux qui a terrorisé la colonie 

■gante de la Riviera depuis deux

prêts et garanties, reserve qui

s'élève »in»i a 78.513.511 dollars.Idemain et vendredi, a partir de semaines $30.000 de bijoux ont 

Les commissions statuaires de*9 h 30 a.ni . en Phôtcl Laurcntien. disparu de la demeure du comte 

l'exercice, représentant une chai-chambre 2345; au programme, lean de Margucnat.

e de 1U sur le» solde- cr* Il election d'un nouveau conseil de Deux domestiques qui quitte 

leurs rie tous le- prêts, se son![direction et débat sur diverses ont la vi'la la nuit dernière sans 

élevées à 9.351.822 dollars pour questions d'mtérét general. [explication sont soupçonnes.

Nouveoux modèles 

momtenont en magasin

Souliers 'SLATER'



Depuis $1795

Souliers 'HARTT' 



* IS 00

Depuis

cMarTleauVais?-

rue St 

Jacques 

O.

u

pur


mapasm pour 

excellence d

hommes

Montreal

(H*nrM il 

$ « m à Wl p m

*l*i lundi 

a

 11 tendrrdl Ouvert 



\f 

m*«M ItsttioMi I ^ P m



f

FONDE L.1M0 JANVIER y

IMETVOUI 

FAISOoîsQUE

•La DaTulr" aat imprimé au* no* «

3

u-*



3

* Mt. ru* Notr»- U«m* * Monlré*l P»* ilmpnmrrv* pcjpiuair». oompacsia 

* raaponmbima llmltéa qui an ut l'èdltrtcu prnprlétalr* Directeur-gérant : Oérartl rillua

•U Devoir" e*t meœore fle ta Canadian Proa*, a* l'Audit Bureau ot Circulation*, et de -a Canadian Dam 

Neweuaper AaaoclaHiin La Canadian Preaa, ut «eut* eu tonnée * faire l'emploi pour rélmpreulon da tautu loi 

depécbe* attribuée* a la Canadian Preee, a l'Aunclated Preu et au* agence* Reuter». am*i que de toute» le* 

lnlorm»tlon* locale» que “la Devoir' publie tou» drolu d» reproduction du dèpèchu partlcuiléru au Devoir* 

vont également réeerva*

Abonnement par la poete ; EDITION tlUUTIDIKNNE (an ««>i 

Montréal et ta Mnlleuei, JUtMi, Mont­

real et banlieue, III.

imi

; Etata-Lnl» el Conunonivealtk, 114 00; Union poaule, 11* 00 EDITION DO SAMEDI (un 

AB) 


! Canada, *4.00; Elalt-llil» et Union pontale, *S.«0 Le» abonnement» mnt pâvablu d'»r»nc* p«r mandti- 

no»ta ou par chéqu» encaissable an pair a Montreal

autorlaé comme matter* poacai» d» deutléme slau» par I» ministère du Poste» Ottaaa

3

 



3

 

6



 

1

 *



Téléphone: BEIair

Lettres

“Devoir”

DES FONCTIONNAIRES 

PROTESTENT

Qu'eske que la psychiatrie ! 

Qu'est le psychiatre, médecin de l'âme 

\

MERCREDI 9 SEPTEMBRE 1953

Monsieur Saint-Laurent en 

Extrême-Orient

Monsieur le rédacteur,

Nous avons lu, dans ( edition de 

: mercredi, le 2 septembre 1953, un 

I article intitulé:' “Les ronds-de-

M. le chanoine Joseph Geraud, P.S.S., procureur général 

de I» Compagnie de Sainl-Sulpice près le Saint-Siège, était le 

conférencier eu déjeuner du club Richelieu jeudi darniar, 

A U demande d'un grand nombre d'auditaurs, il » bien voulu 

rédiger spécialement pour le DEVOIR le texte ci-dessous qui 

e*t le reconstitution de se conférence :

de la "libido'* constitue l'élan ins­

tinctif essentiel. Et il se déroule, 

cet clan, en suivant une trajec­

toire aux étapes précises : stade 

oral, stade anal, stade génital, éta­

pes qui peuvent être faites en sens 

inverse, le cas de blocage de l'ins­

tinct entraînant une régression. 

Déjà Adler avait apporté une in­

terpretation des complexes s'écar­

tant de la ligne freudienne et ba­

sée sur une lutte entre l’affirma-

| parer se mne en sentiment de res- îK,n 

i„ caraetérologue berb-

société.

,ponsabilité. C'est le chef qui com-i ''l 0r„ c, , ,

’mande en servant les Autres;’;!',?!*. *n,.î. 

professeur à

l’instinct grégaire, à son tour, Université de Los Angeles, va 

s'épanouit en sentiment de soli-: P,us loln e* rattache la sexualité 

darité. N'est-ce pas une Âme nor |*lle;!TèTne * la curiosité foncière 

male, une âme réussie, celle où • homme devant le ree!, devant

__  

_ _ 

Permettez, d abord, messieurs,; vint etudiant et soutint sa these Se rencontrent le sens profond de 1 univers* 

psycnanaliste ne

cuir en grève” signé “La Rabasta- ?,“« "»• gratitude aille à monsieur de doctorat en médecine a la Fa- 

1

* paternité ou de la hiatemité se c®nfond lui-même avec le 



hère" et veuillez croire monsieur v.,n«*- ,curé de Notre-Dame qui culte de Lyon, le 29 juin 1943, de la responsabilité et de la Psy^logue qui peut représenter 

uere ei veuuiez crout, monsieui vient de me presenter si délica- en presence de Son Eminence le-darité ? Heureux celui ou celle oui 801 un sP,‘t'iailstc intéressant et 

le rédacteur, que de pareils écrits tement, et à monsieur Fournier, cardinal Gerlier, archevêque de peut présenter un moi d'une tellei 



ne sont pas de nature à régler les .supérieur du Grand Séminaire. Lyon et du professeur Hermann, qualité. Vraiment il possède son Pour la P^hologie meme' un 

maux sociaux dont souffrent notre M<-'s deux confrères ont voulu don doyen de la Faeulte de medecme âme au sens où saint François de *mateul' i,lus ou n,0lns Roahfie.

ner au Sulpicien français une joie Cette thèse était une étude de Sales l'explique à Théotime dan- 

a

., «risr.

en l'invitant à venir passer quel-psychiatrie sur les vocations sacer- les deux premiers chapitres du 

"•?<>««« ou pr«»rb

Canada. Leur dotales.(U C’est dans cette bran "Traité de l'Amour de Dieu". Elle apporte deux précisions.

A. — Le prêtre eut, d’abord, un 

et prit ses 

l

 *me m*l»d# 

chrétien. Son devoir est de rappe-

honnluÇTe yo'est-ce qu'une âme malade - ‘‘•.r à ses lrèT ‘‘uc ,le 

de

........... ............... ........................... _ .. 

; QtFesL devient plus facile par contraste ' i"1'e proposé par la littérature

internationale et prend des engagements cruter chez les anciens dirigeants, une bonne vailier’/'s'iV'sVn trouve" sont en- ^,nt^eu£ers‘u^est deut FourSer'ps'-“atrï Sdïdnde7 l'âme’ le cell^ff'Jui la Rencontre entre ile -t'Auc. utilité, des Prectifica-

«*I'a,”è"erontpeuMlre“*«» ["‘['Ve"!Er satealtïïSï« """"r"”1 »** 

««U»!ar!X“îï&“ï5Sï’"** 

:

tratll. Lest ainsi par exemple 



___ ....— j_ !l’exorime a travers eux ma recon- »vm. h. litiamim-,. ...mi^mruu-ainr, ,s 

11 114 coniramiffs sociales Première rectification: Les

V',!1T, du !TI°' aura' poussées instinctives ne montent 

e'. *nIUi aucune  pas droit chez l'homme  marqué

se-t-il iiitnnH in -h 

- ^.Ue ,* j «"  P*r les suites du péché originel.

Ceci  I in i met1 

CS| Pr0dU1 :  Kdes sont constamment  devices.

I déboucher sm- lé 

?u-*lours a En un seul cas, celui vie la Très

i science claire. C'est unfSainte Vi,‘r«‘“' i™n,acu.1^ da,ls 83

Une dépêche de ce matin nous apprend non coutumes parlementaires et administra ___ _______________

que M. Saint-Laurent se prépare a faire un tives ont évolué. Ainsi en est-il en Extrême- les fonctionnaires municipaux sont

T. 

. . ... _ ____ . . ques semaines au Canada.

ans une soc"'te^bien^_orgajiisée, )Jut est atteint Grande est ma che de la médecine que votre con

des conflits aux antipodes, il est bon que les 

hommes d'Etat canadiens s’informent par 

eux-mêmes des conditions qui existent sur 

d’autres continents.

Ce sera le premier voyage d’un premier 

ministre du Canada en Extrême-Orient. Les

neufs

des princes absolus ; ils sont aujourd’hui des! c'est un defaut contre lequel ii Montréal, qui, piésentant à ses dessus tout, avec son témoignage

souverains constitutionnels. Ils ne possèdent *^ 

^ de pr^’

aucun pouvoir, mais ils gardent un prestige forts ()e c'e 

ji

 serajt peut-ètre parler de “l'amitié inaltérable’ "' Répons* de i* littérature 

t

 -------1- '- -'-SJ.-1 i i— 

---- ’ 

' - 



- 1 —A —*— -—,A----— 

contemporaine

rentrer au Canada pour mettre en pratique 

les leçons qu’ils avaient apprises. M. Saint- 

Laurent est plus dégagé dans ses démarches; 

il se seul plus enclin que ses prédécesseurs à 

suivre une politique personnelle. Le voyage 

qu’il fera en Extrême-Orient lui sera d’un

f'“"monwealth et 

Unies.

M. Saint-Laurent verra en Extrême-Orient 

des choses qui le surprendront, qui même le 

scandaliseront. S’il fait des comparaisons 

entre ce qui existe là-bas et ce qu’il a l’habi­

tude de voir ici, il ne manqura pas d’en être 

choqué. D’abord, la disparité des conditions 

sociales. Il devra insister pour voir des villa­

ges de parias, même si l’expression d’un tel 

désir ne plaît pas à ses hôtes. Une telle dé-

a belle expression 

olomb. Marie, dans 

son âme, conscience claire

. vie de mal faire".

I ff ■ .resu’ Vérité de foi catholique, singu- 

C’est celle chez qui les types d’âmes pharisaïques si bien oubliée "* tl'airant° el MUIU'nt

I HnniAnteiA 

”r ' 

01 f°n conception, on doil admettre que

damentale, et qui! ne faudrait ja- ,,at,s in.tin<.,jfs son. Lis

Qu est-ce qu une âme? Qu'est-, mai* oublier, que l’on n’arrête pas !n,-- n init ncl K ne ‘on 1 

ce qu'une âme malade qui a be- l'élan de l'instinct. Il peut d'abord . VHi

d’apparat. Il continue à leur vouer une vé-j^1^ 

Tm- SVÏro couvront'd71a'pourp7e fin du psychiatre, médecin de apparailre assagi, pénétré d'intel-

nération qui nous parait un peu ridicule par'plnyés provinciaux devraient être les épaules de votre archevêque, 

fagues’'iimnlemelf1 eaTonfi^iM11 i'lr t*1 °' P'ofondeur, "n'avait jamais di­

ses outrances. 

ceux payés aux employés munici- Le Sulpicien français écnvit alors Dut jouer du ron riode. La quev 

nZ nèt Lt

Mai» rExtrême-Orient prend In çlém.n-rn- g-vj. *vi~r ,»i a-». », leur 

St

tie au serieux. Maigre toutes les misères qui 

qui séparait le professeur lyonnais: mah' , 



J

................... . ........ ........  s’étalent sous Isa yeux les pulsions instinctives décrites par le docteur Odier.

grand «secours pour mieux comprendre le*s l’immensité des problèmes auxquels l’esprit ;rne«t qu’il existe des écoles où il arriva, de Home, par retour du^"'Lî.^nter 

'hi bonté Um

problèmes qui se posent à l’intérieur du humain n’arrive pas à trouver de Solution,|-dS°' 

c - sur^e plan de il eons'i^f ! 

V tXnrun!^ ^

a 1 échelle des Nations- on revient confiant d un tel voyage, précisé- 

tl soulignée parlait tout iejcl«re épanouies en sentiment de, tance 

se 


jette sur l'élan instinctif re?„-p

“ 

1

ment parce que les Orientaux eux-mêmes Çe rn6.n'? La Rabastaherc a-t-il 

d votre’ archevêque. Pour, valeur. Deux plans par consé- voisin tel le ruisseau que I on ten 

re^Mfieation le sché

ont confiance. Même les pessimistes espè- ^La^L* îeri SK? de^Inaltérable", pour la ^nt dans l’âme: le plan supè- te vainement de bloquer par un m?e^ piTom^ ô°" en « si



de journalistes a 1 hôtel de ville .. ,inrmj,B sans reserve rieur de la conscience claire, ou se. barrage, a tendance à se jeter / ; par oins.,nui en m s

a

 * ;i «Aiiamani v,nnin s» Anritci ■ 

... 

'situent opérations in te 1 lee! ucl les dan* le ruisseau parallèle pour Ü?3 :!n , i)as Dntervention posai

et volitions; le plan des proton- grossir le flot. Alors apparaiS We 

t

deurs d'où jaillissent les pulsions sur le plan de la conscience claire 

de In

orientale' 

• 

»* -« '“«'“•i Et j. v»u. 



L* 

*

... 



. - 









, naires s us 8 

■ 

mes, messieurs, qui, par Tintermésance, d'instinct grégaire. Entre âmes tyranniques ou âmes de fron,1fre dui sépare la cons



Amérique a (lu jnal a . comprendre le 

Louis-A. LANGLOIS, diaire de votre président, avez les deux, cette traction du moi chef de bandes. Bien avant les F?. clapL 

nas "oublier

point de vue de rExtreme-Onent. C est ainsi i 

voulu entendre le prêtre-médecin, qui s’est incorporé certaines in temps modernes, t'assien mettait 

1

 ame ^r«sence a ne pas uumiti



par exemple que les Etats-Unis ne pardon- 

1428' ruc visitation. Prêtre, il l'est depuis près de terdictions extérieures, certaines en garde le moine orgueilleux con- 

^ dj!’’ 

'‘l,K 

|- .n"

tient nas à l’Imio de ne nas être de la croi- 

mimmir vingt-cinq ans. Médecin, il l’est contraintes sociales et qui les tre la sensualité qui se faufilait .



. . 





„. ,. . noni pas a i inuc ae ne^pas eue ae la groi 

Armand COUTURE, deVenu, étant prêtre, à la deman- maintient d'une façon autonome derrière cct orgueil et au fond seff(>1?c de J.u u exclusive-

marche lui permettra de mesurer I infime sade contre le communisme soviétique et 

Viau de de son chef, Son Eminence le (le “sur-moi”). De la traversée l'expliquait. U reste, enfin, une mr,I?,fa un «mf'' *u,Vectlf: , 

,

distance qui séparé un intouchable d un ma- chinois. VVashingtiyi n est pas loin de croire> 

’ cardinal Verdier, archevêque de heureuse ou malencontreuse de dernière ressource à l’instinct. Enfin, et surtout u ne law pas

baraiah. Mais il ne devra pas s’en scandali- que, puisque l’Inde n’est pas du côté des anti--------------- 'Paris et supérieur général de cette zone intermédiaire dépend quand bloqué de toutes parts ji oid'ner que le ^Ec'l?a’ 

r—'

ser. C’est ainsi que les choses se passent en communistes, elle doit être secrètement du , 

*»•! i 

l Saint Sulpice, qui, à la veille de l’avenir dune âme. De deux eho- ne peut affleurer au plan supé- f 

7,ut (,qre dangereuse-

Kxtrêmp-Orîent * tempS in.m.lrim, U e6té ,U-, eommunMe, Cette attituçie in,ran- La B.ble VOUS parle 

rS-BRSL"K' &g,££gÏÏ KuS, 1*, ^"SS.ef'ïppï ftfMj"’." »V

sr’ssü 


ras 

tasSMss ^



moi loin des complots des me- tifique comme sur le plan théo- Alors Pâme est réussie. Les pous aux bulles d’air qui, en surfaces,



ï l ... __  .f___ » .J M ^ Jk 

cl 

C' I t’ 

^ .. 



I «-. 

* t .-A  4 l I • C (• 



f n 



,, 

ii 





08 journalises a i nuiei ut? vuie

rent en 1 avenir de leur pays. Us savent que A.t.li tellement honte de ses écrits 

la route sera longue et raboteuse, mais ils qu'il doivent prendre un 

possèdent la patience propre à la mentalité ;Plume''

nom de mon,e vers lui 

la 

gratitude

Prêtrb-médecin

domaine

volonté,

disparité des conditions sociales fait partie sigeante ne tient aucun compte de la géogra­

de la mentalité et de la structure sociale de phie et de la situation sociale de l’Inde. 

l’Asie. Les dirigeants d’aujourd’hui n’en sont L’Inde possède une frontière commune 

pas responsables. Us sont incapables d’y avec l’Union soviétique et la Chine. Ce seql 

mettre un terme du jour au lendemain. La facteur est. déjà suffisant pour influencer 

constitution de l’Inde abolit les castes, mais son comportement sur le plan international, 

les croyances'(tlTpeup 1 e sont plus fortes que La politique canadienne subit l’influence de 

la loi constitutionnelle. Il faudra une longue Washington parce que les deux pays ont

trois mille milles de frontière commune. Si 

le Canada était situé quelque part en Argen­

tine, sa politique étrangère pourrait être1 

fort différente.

Ce qui compte pour l’Inde, c’est d’abord 

de régler ses problèmes rie politique inté­

rieure: donner à manger au peuple, indus­

trialiser le pays, habituer les Indiens à se 

former en démocraties du jour au lenrie- gouverner. 11 importe peu que l’Inde soit de 

main. Leur expérience se prolongera sur 

notre côté. Ce qui compte c’est qu’elle fasse 

plusieurs générations. 

: avec succès l'expérience de la liberté, c’est

Nous aurions tort de lever le nez avec dé- qu’elle démontre qu’elle est capable par les 

dain sur les procédés peu démocratiques qui voies ordinaires de la discussion publique de 

sont en usage aux Indes ou au Pakistan, régler ses problèmes. La Chine a choisi une

évolution et peut-être une révolution pour 

mettre un terme à ce régime inhumain.

M. Saint-Laurent sera peut-être surpris 

de certains procédés en usage dans les jeu- 

n s démocraties d’Extrême-Orient. Là non 

plus, il ne devra pas se montrer scandalisé. 

Ces vieilles civilisations ont un passé millé­

naire d’autocratie. Elles ne peuvent se trans-

DOCUMENTAIRE



Après tout, ces pays sont au point où nous 

étions il y a un peu plus de cent ans, quand 

nos pères se battaient pour obtenir la res­

ponsabilité ministérielle, le contrôle des sub­

sides par les Chambres, la nomination des 

fonctionnaires, ("est parce que nos pères ont 

la démocratie au sérieux, qu’ils ont tenu 

qu’elle s’applique intégralement, que

pris 

à ce

autre voie, celle de la dictature communiste.- 

11 appartient donc à l’Inde de démontrer que 

la démocratie, plus lente en apparence, est 

aussi efficace que la dictature pour donner 

au peuple du pain, des vêtements et un abri.

Que l’Inde fasse cela et elle aura été en 

Asie l’allié le plus prestigieux de l’Occident.

Gérard F (LION



BLOCS-NOTES

dans l'amour, des fragments d’instinct analogues n.f.st pas

;sie.  Les pous- aux bulles d’air oui.  en  snrfaees “l11* vers une sp.r.tual.sation de

plus en plus nette. De la à dire 

la grâce est au 

au terme de cette 

y a qu’un pas Et

de médecin, il avait toujours vécu sentiment élevé de paternité ou 

c<> serait une erreur. La grâce ne

(Texte choisi par la Société en milieu médical. A 36 ans, et, de maternité; l'impulsion violen- Répons* du spécialiste se situe pas au 

d l
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11


Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©azkurs.org 2016
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə