Et un peu plus chaud



Yüklə 1.4 Mb.
PDF просмотр
səhifə5/11
tarix27.06.2017
ölçüsü1.4 Mb.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

catholique de la BibleU après dix ans de sacerdoce, il de-te qui poussait 

à 

prendre, à acca- 

... 

lutton. Elle est a t 

origine 

aeieu)-

Dans sa ligne générale la pré- hition. Elle est partout. En un sens 

sentation littéraire est exacte. Ce que rend bien le mot onction, one- 

pendant, elle appelle des préci- bon de l'Esprit-Saint, elle "des- 

sions. 

vend’’, assouplissant non seule-

Première précision  : le  psychia- ment le monde des actes mais 1rs

tre ne se comprend pas avec le tendances profondes, 

psychanaliste. Il se comprend. Mourir totalement à soi obscuré- 

méme, de moins en moins avec ment, dans le silence intérieur de 

lui Alors que le psychanaliste l’âme, se laisser purifier jusque 

ramène nécessairement les trou- dans les racines de la pensée et du 

blés de l'âme à une montée dé- vouloir, c’est se laisser assouplir 

fectueuse des pulsions instinctives jusque dans les profondeurs. 

Ho- 


et ramène sa thérapeutique à la locauste secret devant leque’ re- 

recherche des itinéraires psycho- cule la plupart des âmes, point 

logiques suivis, le psychiatre, lui, exact de bifurcation entre une vie 

a une position beaucoup plus lar- fervente et une vie de haute sain- 

i L'imposante documentation no-|ge, plus dominante, 

et  sa théra teté. Ainsi la construction de

minale 

et géographique  des péti--peutique est variée.  Son  point de l'homme ne se fait pas de bas en

lions et des adhesions de plus de vue n'est pas tellement différent haut, les formes supérieures, dén- 

900 cardinaux, archevêques et de celui de la "psycho somatic vées des inférieures n étant que 

évêques de sièges résidentiels; : médecine" qui, en présence d'un des formes ennoblies, voilées, de 

d'innombrables supérieurs géné1 phénomène fonctionnel comme un la sexualité. La construction de 

Taux d’Ordres et Congrégations re- état hypertensif, par exemple, se l'homme se fait noblement de haut 

ligit'usés, donne une synthèse de demande où il va et d'où il vient, en bas, par une sorte d'assomption 

l'état actuel du Dieux Mouvement ("est une “plaque tournante" et exercée par le niveau supérieur 

international Pro Regahtutr V/o llon une “voie unique". De plus, do fame sur l'inférieur, fl ne faut 

riac. I! faudrait y ajouter (quoi 

.sa 


thérapeutique est variée : non jamais oublier celte différence ra­

que inédites) bien d'autres péti- seulement il a à sa disposition dicale d itinéraire

LOsservalore Romano rend un nouvel 

hommage à la revue internalionale'Marie

Splendeurs de t» royauté univers*!!* de Mari* — NICO- 

LET (IN) — On parle fréquemment du mystère de ta Royauté 

universelle de Marie et du Pieux Mouvement International 

PRO REGALITATE MARIAE.

On a beaucoup discuté, écrit et travaillé sur ce sujet. 

L'idée, répandue dans le monde entier, s'est affermie et a 

brillamment triomphé au premier Congrès Mariologique In­

ternational de Rome en 1950, d'où partit un voeu explicite 

adressé au Saint-Siège en vue d’obtenir la proclamation so­

lennelle et liturgique de la Royauté de Marie, en parrallèle 

avec celle du Christ, but et aspiration du Mouvement.

Ambassadeur au 



Vatican

Le "Droit" faisait écho ces jours derniers à une rumeur 

selon laquelle le gouvernement Saint-Laurent nommerait 

dans un avenir très prochain un premier ambassadeur du 

Canada auprès du Vatican. Ce premier représentant du 

Canada ne serait pas un catholique, mais un protestant. Le 

titulaire serait déjà choisi et ii s'agirait du colonel G. W. 

Cavey, gérant de la maison Henry Birks à Ottawa.

A l'Université d'Ottawa



Le Souverain Pontife lui-même, place au frontispice les plus bel-,lions adressées au Saint-Siège et l’analyse, mais des moyens médi- 

dans ses admirables discours, dans les expressions du Saint-Père, ü-des adhésions au Centre du Pieuxjeaux et chirurgicaux, depuis le

La sacrement d* pénitent#

ses messages radiophoniques, aussi'rées du susdit radiomessage ma-: Mouvement provenant de plu-] choc et la médication reconsti j{ /urê’re c t le mimstrt 

bien qu'en d’autres documents, a rial. 

i sieurs évêque titulaires et de tuante jusqu’à l'intervention dans d„ sacrement de penitence Ni le

fait allusion a ce Mouvement. En cette -luxueuse mrblication ^ no™1>re“** orgamsatiom, relmeu- ]<> cerveau par le chirurgien. Par «svchiatre ni le pwchanalvstc, 

Maw c'est surtout dans Je radio- 

«“Æ' scs (>CUVTCS I'<>nUficales, Tiers- desgug tout, R attache une grande ni le DsychJîogue ne le sont de

message du 13 mai 1945, à locca- cn vision panoramic ue ren- (>rdres' Academies, Action cat ho- importance à l'endocrinologie iouj.' ^tre le sacrement de

sion du 

Couronnement 

de la Vier- d plus attrayante par une adimi- 

zbf"îJin^’enUer Vscionc(\!ies hormones). Beaucoup Hnit(,n<.c se confond pas avec





,1

 a,r«c mariais du monde entier., ^ trouble.s psychiques se ratta a



;tcs pures et appliquées. La direc- 

d,? SafmMa‘^îhi Royaut* de Marie” 

‘d Cette position dominante et pas qMC cettP gme soit absoute si

non de cette faculté était confiée 

^ scsl plu dans le monde entier, a été corn-] Cet universel plébiscite d’amour cette thérapeutique variée exigent fllc est pécheresse. Le sacrement

Gendron de l’Univer- ' 

■ 

me l’étincelle du vr..îte Mouve-et de foi, de zèle et d'enlhousias-

à M. Pierre Gendron

que le psychiatre soit docteur en (lc pénitence est tait de l'aveu des

Si la rumeur est fondée, le pre-ltant au Vatican Ce sont les diffi- sité de Montréal qui en devient Pour apporter un appui effectifjment, les articles d'illustres au- me des Pasteurs et de leurs trou ,médecine, _ titre qui représente, (aitteï 

i„ Hn. on 

au rayonnement de cette idée etileurs développent, d'une manière peaux, autour de l’auguste Reine tout de meme, une garantie e

es oui surgissent trnn souvent le oojen. 

_______  .. .. . 

____ .... i _____ ».........  ........ V._________________ ... 

__ 

_----------------  i„



nuer ministre se trouverait à don-!cultes qui surgissent trop souvent 

ner suite à une suggestion que entre catholiques de langue fran- 

nous faisions dans le Devoir il y’çaise et catholiques de langue 

a déjà cinq ans. Il nous paraissait anglaise. Aussi longtemps que les j 

désirable que le premier repré- relations ne seront pas complète-

En fait, il

.. 

... 

en c<’ pour qualifier la faute), Mill M

au Mouvement qui le complète/generale ou particulière, les as- du monde, présenté en dix volu- domaine de la culture, 

l'absolution du prêtre, et des atti-

.• U , j - j ., l'illustre et infatigable apôtre.ipects théologiques ou pratiques de mes au Siège de Pierre et cou Deuxième précision : le psy- tucjes fondamentales de Pâme qui 

‘ Z1 * 1,101 11 une l'académicien commandeur Roger la maternelle Royauté de !.i Vier- ronne par le remarquable numéro chanaliste lui même n’est pas à s'app,.iicnt l'attrition et le ferme- 

reorgamsâtion et dune extension Brien, directeur de la revue Marurige Sainte. 

spécial de .Marie, est à la fois un type unique. Quelle est la pous- prop<)s yur de névroses banales

"une faculté qui existait déjà du Centre marial canadien, a con-| La Revue s'ouvre par l'article!souhait f1 une promesse. 

!sée instinctive fondamentale ’ De 

d'une mentalité de pi-

,1a réponse à la question dépend cheur  

le type de psychanaliste.

Dans le schéma freudien l'élan 

(suite a la pn&r 7)

sentani Hinbsmioi 11 ' “‘‘l 1 111,u; 

nl seront Pas complete- sous je nonj (j'cc0]e (jp sciencps sacré à ce sujet un numéro spcréial ( du président du Mouvement niter-: 

Alfonso M. Santonieola.

sentant diplomatique du Canada ment harmonieuses entre les deux ct df _éni Sous la direction iti> ~ Jn’a,'B|ln 1953- — H fait suite: national Pro Regalitate Marne.', (Ossen'atore Ronumo, 

auprès du  Saint Siège fût un pro- groupes, que toutes les  questions M 

• 



.... ‘ a d autres numéros spéciaux  et1 Son Exc. Mgr  Alphonse-M 

De 

le f août 1953.)

testant plutôt qu'un catholique. idc divisions de diocèses  n'auront 



<  , 

° 

'■ 

"U?

 

CS  un  spi'cialiste aux célébrés 7 ivu-rs du même C'en-;  Sanctis, évêque  de Todi, sur  le ____________________



pas été résolues eue le nrincine de 1a ch,m,e' la nouvelle faculté tre qui on abondamment parle]thème: "Salve Rcgina. Advocata',

O n'est  pas en effet la reprê- ,, 

, ’ 



'  P . c donnera  le cours complet de gè- 

d< a Ko.'»uré de Marie. Marte  —■ Nostra’’:  suit 

l'exhortation 

de

|des paroisses françaises 

pour les nip phiml„„p 

„ 

autres nlc<>1°1 

.1953:  La ^n Exc.  lévéque de Reggio  K„

Its “owes Royauté universelle de Marte. |Mizr Beniamino

sentation des catholiques cana! 

.........- 

-

a

-.-

v

» k..u. ■'«’njp chimique.

,., 

j....,..!... ... catholiques de langue française

n'aura pas été admis d'une extré-

L’ACTUALITÉ

dims qu'il s'agit d'assurer au V«.|;T,11"',;~ ^ 

branches du *énic- se con- ”'_uTocte''K'^en/pré^nt^ 

et^U

tican, mais celle de l'Etat cana- mitÂ"à'T'1,1Vr- 7,i'"navs“" n'nous ,pnlera «’«core de donner le cours même ce numéro spécial, publié a ot hommage épiscopal est cou 

dien En réclamant l'ambassade ,_,K)' 

j, '  

. préscientifique et les deux pre- occasion du vingtième animer-ronnè par son Exc. Mgr C'arlo A

» 

semole arsiranle que 1 amnassa 



* , saire du pieux Mouvement interna- Kornsr

a

 ravaiUrionno ^ivAhmn

au Vatican, les catholiques can*TLrtl„. . 

,.„„»„ „ 

» 





. imiéres années du cours régulier. imnai i»r^ nonsiUini» 

• n herrtro 01 avaiiei u une. aronevi-

j• „ 









^cur du Canada auprès du Saint- 



* x ». 

I ro hcgahlatc Maruic, h lc que Trebizonda et Ordinaire mili-

dions songent sans doute au près-siège sojt en que, # Sor)p „ L enseignement à 1 ancienne ««e * Notre Samt-Pere le Pape ,airc; -La Royauté de Marie, ga- 

tige de la papauté dans le mon-]tn, 

école de sciences et de génie se 110 Ail, le Pape du Loeur im-rantie de paix pour les peuples.’

de. mais ils songent tout autant 

donnait exclusivement en anglais rYf, 

Marie, du Dogme de Comme des affluents d’un fieu-

A Mont-Laurier 



m

 d. mênre a 



la 

v„i>l,P 3? 



VtfXSPSH Z£2^

h

SSS%

i

'S

rule. C'est un fait reconnu dans le| -lecteur nous signale que la «pp^s " " 

^ *------------------- ------------------------d0Ctr,ne’ sur les lltres de la

Paillasse, baromètre social



monde diplomatique que le Vatl- 

__ ... _______.. 

jm

.—.. ...i___ |né

Royauté de Marie dans les Lita-

\ille de Mont-Laurier a déjà don- pan, une récente livraison du Iranfa'sf- Cela s'explique du fait nies de laorette. Ils sont dus à la

krme du R. P. R

a'une réclame où elle invite les ins- la 

d« droit par le 

Bar- 


Ç?><>mbp. de Mgr Ceeehetti. de D

can  est un poste 

d'écoute  uniqiir'nR ,e nom 

d'Henri Bourassa à  Droif punlversité d’Ottawa publie 

au monde et  c’est pourquoi  la  plu- I'un«‘ à* SM  rues. Il a constaté la  unp réclamp où elle invitp ,cs ins. la pratique du droit par le Bar-  Colombo, de ^ÇecohetU ck

chose au cours de son passage en  |criplions aux cours Ios plus vani„ reau de 

la province de Québec, 

BarîolomaM.’a^chevéïm

• c c Mlle il  > a quelques semai-  — lettres, commerce, pédagogie, ma's Ru  il n ont pu en obtenir au- de Petra, de Mlle Disedcri,  de

part des F'tats, catholiques ou non, 

ont tenu à s y taire représenter.

La nomination d'un ambassa­

deur protestant aurait pour effet 

de rassurer au moins dans une 

certaine mesure ceux qui ont com­

battu te projet en se plaçant sur 

le terrain religieux, et non sur le que

nés H ne nous indique pas si cct-!phnoKiphip bibliothéconomie 

le désignation est récente ou $\ la

^v. tant du Barreau ontarien, (’cia Son Exc. Mgr Battistclli, évoque 

giène sociale,  cartographie, acien- ^»^ a ri^tontrer que 

îe» 

de^r?Tn'u^ oré-

ccs, rte . etc.  La reclame n'indl- Iianco-Ontariens no sont pas  les 

|>ar M Klugi d .Vspermoni.

que pas quels  sont les cours qui seu s i^teressos aux affaire.»* 

de par jc i>r (iaetano di Sales, tsindis

Il n'y 

a rien d étonnant  à  ce se donnent cn  anglais, cn français l'Université d’Ottawa comme d'au-  qu’un article très dense du P.

des principaux centres 

ou à la fois dans les deux langues.  cuns ont voulu prétendre. 

Huppe rts traite du Règne du

rue avait reçu ce nom du vivant 

de Bourassa.

... 

.. 

u .. 

j

 . 



j

- .. 



.. 



„ 

, Christ par le Règne de Marie,

terrain politique comme tl conve-  du comte  de Labelle  ait  tenu à t. est  une indication que les  auto- 

Nous savons que la faculté de d'après saint Louis-Marie de Mont

naît. Un ambassadeur protestant  perpétuer le souvenir 

du 

député rités  de l'Université évitent  tou-  médecine est exclusivement an- fort. D'autres, plus brefs, sont dus

serait à même d'apprécier les  qui l'a si longtemps et  si  gtorieu- jours  de donner dans leurs  rom  glaise et que les étudiants de lan- aux plumes de Daniel Hops et de

avantages purement politiques  sement représenté Si  la  désigna- muniqués et leurs réclames,  c'est  gue française n’y constituent d'ail- d Richer, Entin. de superbes re

i' ........



j

.. 



.................. i-ai-.i^ ..... . 

j



i.,,,. 

___

..

a

 

........... productions _ photographtq

«^..^ues aug-

.\ous ne mpntPnt la beauté de cette publi-

d'une représentation du Canada tion n'est pas déjà ancienne, on 

une indication qui a tout de même leurs qu'une minorité.

«u Vatican ot de les exposer à ses peut se rendre compte que Mont- 

son intérêt pour les élèves posai- savons pas encore si la  nouvelle cation et 

leur intérêt culmine

coreligionnaire* 

Laurier, tout comme Montréal, 

blés et même pour le grand pu- Faculté des sciences pures et ap-  dans la Documentation photogra-

Il r*t encore une autre raison Quebec et Ottawa, n'a pas mis de 

blic. pliquées sera anglaise,  française phi que  du 

<-<-.ébre miracle de

qui milite en faveur de la nomi-temps à rendre hommage a Henri 

Nous savons que la faculté de ou vraiment bilingue. 

rement  du  Pieux Mmrvwment In

nation d'un ambassadeur proies Bourassa 

droit de l'Universitc d'Ottawa est 

P. V. ternalional Pro Hcgahlale Marine.

L’Union soviétique a trouvé 

la bombe H : elle est peut-être 

cn pote de réaliser la bombe 

C : bombe atomique au cobalt. 

Mais elle est en train de per­

dre l’une des plus anciennes et 

des plus importantes conquêtes 

de l'homme. Les Uvestia ont 

publié l’autre jour un article 

pour déplorer le déclin rapide 

de lu profession de bouffon en 

URSS.

Profession noble que le thea­

tre et l'opéra ont magnifiée 

dans les personnages de Yorte. 

de Triboultt de Paillasse, en 

leur prêtant des aventures tra­

giques et des sanglots ; mais 

son râle est de faire rire et 

c'est sans aucun doute pour­

quoi elle dépérit chez les So­

viets. Voilà tin ras oit le coin 

munismt a manifestement ap­

porté un recul, car au temps 

des Tsars, les cirques russes 

(iraient en abondance des hou/, 

fou- île huit premier nrihi

C"est du reste le régime tné

me de l’URSS qui est en cause, 

car si le communisme s'accom­

mode de la tragi’ilie il semble j 

exclure la comédie, lacune gra 

ve, puisque la philosophie en- 

seigne que la risibiiité — /a j 

cullé de rire — est le propre 

de l’homme.

1,'erpl/cation est simple, Aris-] 

tote dit que la comédie consiste: 

a montrer 1rs hommes pires] 

qu'ils ne 



sont en rrahte : ce] 

portrait rnnrntural fait rire les 

sjiectateurs Or en régime so ] 

viatique, tl n g a que deux sor t 

tes d'hommes: les amis de, 

l’Etat et les ennemis de l'Etat 

On ne peut évulemment pas ca 

ricaturer les amis du régime: 

communiste, ear ce serait de loi 

trahison, et personne n’oserait j 

rire. Quant aux ennemis, ils ne 

.muraient relever de la comé­

die. Car les montrer pires qu'ils 

ne sont est une activité fonda­

mentale et très sérieuse de 

toute la littérature du pays, y 

compris l'éloquence et le then

tre.


Quand un homme fuisse de 

fit 


première catégorie à la secon­

de, nui n'a en pie de rire ; cha­



cun se hâte de s'indigner pour 

n'être pas entraîné dans la va­

gue qui balaie tous ses amis, 

partisans et protégés, lui cari­

cature soviétique, dont le trait 

dominant est de décrire les dé­

viations capitalistes, bourgeoi­

ses, impérialistes et occidenta­

les, ne relève pas du eirgite ; 

malheur nu bouffon qui préten­

drait faire rire en voulant mi­

mer de Berta un portrait ptr* 

que la réalité.

En somme, le bouffon est un 

baromètre soeiaf. S'il est pros­

père, c’est que les gens ont le 

goût de rire et que le climat 

social s’y piété , mon ii mène 

une cristenec pénible quand 



tout le monde n le goût de 

pleurer, tremble de peur oit 

filme sous l'inquiétude.

•ANSOOCV

LE DEVOIR, MONTREAL, MERCREDI 9 SEPTEMBRE 1953

Pèlerinage de Fatima 

à La Pocatière

Le sanrri'U'.re rtc N. D. de Fati­

ma. plate dans la ville épiscopale 

de Sainte - Anne-de • la - Pocatière, 

prend actuellement un essor bien 

marque.

Dominant un superbe rocher 

près du fleuve, au pied de la mon­

tagne du collège, et situé sur la 

grande routet trans-Canada de 

Qüébec-Halifax, il attire, par son 

décor nature] ci son atmosphère 

rie piété, des pèlerins rie plus en 

plus nombreux.

Ouvert en l»4fi, sur un très vas 

te terrain collégial, il a vu déjà 

plusieurs pèlerinages locaux

Chaque jour, on y aperçoit des 

écoliers, des guides, ries scouts en 

prière, ou encore des paroissiens, 

peut

des familles entières disant le ro­

saire Des passants nombreux s'y 

arrêtent, en automobile, pour met 

tre leur voyage sous la protection 

de la Vierge.

Spectacle touchant aussi que de 

voir les enfants grimper sur le ro­

cher pour embrasser les trois ber­

gers de Fatima, et même parfois 

s’asseoir tout naïvement sur les

Tournée de M. Saint-Laurent en 

Asie le printemps prochain

Avant son départ il conférera avec le 

président Eisenhower

Ottawa,

9 (PC.) 

mier ministre,

Six locomotives 

diesel-électriques 

pour le Pakistan

Le commerce canadien avec le 

Pakistan semble devoir se déve­

lopper de plus en plus. Hier en- 

,t>(' . i„ 

■ 







. tore, on procédait, sur le port, au

m

 VL7 Jln. ,PaTl , L ordr*‘ ' i‘ ■|,)L,r (l" 

chargement de six locomotives

M Louis baint-Lau- charge. Plusieurs ministres ont 

„uI.,rjmlpS 



f*hrlouées nar

teru, projette d'entreprendre en pris des vacances après l’élection J^neral Motors 

Lim. ed

janvier prochain sa premiere tour générale du 10 août qui a redonné]1® I'^"*r®'",0l0rs 1 le fl ^ 

née dans un groupe de pays asia- ie pouvoir au parti libéral. 

p y

tiques, peut-être dans le dessein 

, „ nrpmipr ,»(.,-étairp de l'am-

de renforcer 

les relations entre 

II se peut que M. Ssmt-Laurent ,  ‘  £ Dakistanais„ 

a ottawi le

les puissances démocratiques de  fasse part à ses collègues de cer-  .j* f tï 

<  ru, ho tari

l’Orient et de l’Occident. 

tains changements ministériels II coîonel R‘ S’ cl*hatan, assistait au

Mais, avant de partir, le premier faut désigner un nouveau minis- 

ministre conféra peut-être avec le tre des Travaux publics pour rem- 

président Kisenhuwer, qui fera, placer M. Alphonse Fournier 

croc nicurriT Pro,,ablement sa Pr«mière ylslt« nommé juge de la Cour de l’échi- 

NOMME SENATE"» I ul . J" S1"" “

premier ministre conservateur de nP retour de vacances oostëlec ** semble que M. Jean Lesage 

l'Ontario, 

M. 


Thomas L. Kennedy. Orales pour  assistera 

une réunion 



député de Montmagny-LTslct au>

pourrai» bien figurer sous peu per- cabinet,  le premier 

ministre,’

Communes,  sera nomme  ministie

mi les membres du Sénat si le qui est âgé  de 71 ans.  a brrève  On prévoit qu’il recevra  le porte

premier ministre libéral Louis St- ment exposé  aujourd’hui aux jour-  feuille des Postes.

Laurent décide de nommer des nalistes son projet de voyage en L’actuel ministre des Postes, M 

partisans  de  l'opposition à 

quel- Asie. 



Alcide Côté, deviendrait ministre

ques-uns  des  12 sièges présente- H a déclaré 



qu’il visitera proba  des Travaux publics. Le ministre

petits moutons (sculptures rie- m*nf V4C*n>* » •» Chambre haute blement l’Inde et le Pakistan air de l’Immigration, M. Harris, se 

Bourgault). Ajoutons que tous ie'-îi* 

0n|*' 

*5 août 1878, cours d’une^tournée de deux se- rajt nommé leader de la Chambre



chargement de la première loco 

motive à bord du City of Durham 

de la Eilerman Bucknal! Lines. Ce 

navire quittera Montréal le 11

Promotions dans la 

police municipale

Le comité exécutif vient de rati 

fier les promotions suivantes dans

CINQ


Elections générales 

en Irlande du Nord 

le 22 odobre

Belfast, 9 (P. A.) — Des clec

le service de la police reenmman- lions generales seront tenues en

i Irlande du Nord, le 22 octobre, a 

dées par le dire, leur Albert Lannnoncé j,jer au f*ariemPni ie

glois : 

premier ministre lord Brooke-

borough. 



Aux dernières élections, il y a 3

Policiers de 2e classe promus 

au grade de première classe, au

-S2/i97AnrilC°AÎPHar|T Br00ll,’b0rOU*h * «COlté UIIC IT1.I

septembre^ AjApnl, A. Bai ere. orité de 22 sièges, au Parlement

ZJn>u 

te»"» 


T» 

tomia

. ^

lois, L. Côté, A. Cousineau, J.-G ! 

Philotonl»:*

Cousineau, G. Daudelin, J. Desau 

niiosop e

tels, C. Dessureault, J. Deziel, J. M,arcf'1, 1 ar,nc rencontrant un 

Douris, IL Duranleau, R. Gourrc, vlei1 oncle qu il n avait pas vu de

e-» 


...... .. . nuis vintft 

lui Htt • “T

h

 

bq



»

s

.



G. liérard, C Houle, M. Jacques,! Pu‘s yin81 ans, lui dit : "Tu sais, 

L. Lalonde. 3. Lasanté, F. Lebel.Ue ïuu dans ^ cmema.’' Avec in- 

C. Luard, B Marten. H. Martin, J.- diligence son oncle lui a répondu: 

G. Ménard, P.-E. Michaud, A. Mon U vaut mieux que d’être dans 

aux questions des journalistes, aïLA'toci.tion des Propriétaires geaUi L Paquin, R. Poirier A la misère, 

déclaré mie le Pakistan a acheté ««'Autobus d« Provmes da Qué- Quenneville, G. Robineault, G -t.j 

oour$18,000,(KK) de marchandises ^ 

«.prochain eon- Rousseau. L. Roy.J.-l.St-Aubin,’1

du Canada, l’an dernier. Plus du grès annuo! da cot organisme.

IDW

ULe%~l Chhatari, répondant 

Lsmsll. 

J.l

tiers de ce montant a servi à 

l’achat de machineries de toutes 

sortes. Par contre, le Canada a

L.  Tessier, L, Theriault, L. Thi- 

vierge, W. Tremblay, R. Vallée,

M.  Vézina, J. Wilson. R. Matton. i

...depuis 1892

Constables de 4e classe promus 

au grade de 3e classe, au salaire

truites selon les particularités du 

système ferroviaire anglais, en 

acheté du Pakistan d’énormes usage au Pakistan.

quantités de jute et de coton. Le, Au debut de la saison, la Ge- de §2 323 à compter du 7 juillet: 

commerce se fait en vertu dti neral Motors a expédié neuf loco ^ c^lut et F. Laroche 

plan Colombo 

’motives du genre au Brésil. Uni

La General Motors doit expé- représentant de la compagnie

dimanches, il y a récitation du Kennedy, qui est par piofeuion maims. M. Saint-Laurent a signa jcs Communes, fonctions qu assu 

chapelet avec instruction, à 3 h. et un Pr«>«ioct»ur de fruits, a été élu lé qu’il s’agit de visites de “cour-,majk 

m

Fournier, 



a 4 h. de l’après-midi, de même 

*• Législature ontarienne toisie”, faisant suite à celles quei u faudra aussi nommer un nou

qu'aux cinq premiers samedis du

Mais c’est depuis l’érection du 1Agriculture quand a été appe- Le premier ministre a souligné t-es fonc(ionSi comportant un Irai-,avant la fin de la saison de navi-!rencontrer les exigences des pay: 

diocèse de Ste Anne que cet en '* * remplacer M. George Drew 15,000, étaient'gation sur le fleuve. Quand la!,etrangers, favorisant ainsi le corn 

droit si pittoresque eonnait do-' comme premier ministre de ta de 1 Australie, de la Nouye e-£o précédemment détenues par le se- commande sera complétée, le Pa- merce d’exportation du Canada.

pèlerinages diocésains de plusieur.s;prov'nce 



en octobre 1948

. Il 


con- tonde, rie la France et rte 1 Aiiema-icr£jajrc d'Etat, 

m

. Pickersgili. kistan aura reçu 32 locomotives: 

'• 



'

milliers de personnaes. On nou  **ry* ee poste mois, iutqu'au pne occidentale. Les cnets ne ces  I)0mmé ministre il y a plusieurs du genre de cette compagnie. Ces

bliera pas de sitôt le grand pèle  mornî"î de *• «««•*« lui-même, en  Pi,.v.s ont rendu visite au van 

. mojj._ 

locomotives sont fabriquées à!

rinage récent de la fête du Sacré m'’, '"49, tu premier ministre te- ™ais 11 est tmposstDie ae 1 u 

j^es randjf)ats probables sont M. London, Ontario. Elles seront les;

Coeur avec confessions sur le !er  :tuel' M.  Leslie Frost. (Photo P.C.)  yre .v.-Pé'iLi q^IIt taurent 

* R Gordon Robertson, qui assume|premières diesel-électriques à

rain et messe du soir célébrée par 

___  a Tnut en aoDelant sa tournée  en Provisoirement ces fonctions jus-,être en usage au Pakistan. Elles

\«ir une visite de “courtoisie”  le Qu'à la nomination d'un perma-jont été achetées par la “Eastern

»n 1919 pour la prtmièr» foi». Il les chefs de ces pays ont entrepriy veau greffier du Conseil privé et dicr quatre autres locomotives déclaré, hier, que ces véhiculesj 



, . , 





_

se trouvait ministre provincial de ses au Canada. 



,. un nouveau secrétaire du cabinet.|diesel-électriques au P a k i s t a njélaient conçus spécialement pour 06I6QUG O TOfOntO

M. Roland l^lièvrc. de Québec,! 

président générai des Cercles La- 

eordaire et Sainte-Jeanne d’Arc 

du Canada, est parti hier pour To-j 

ronto, où il représentera, avec Mc! 

Cecil Heath, de Grande-Bretagne,! 

l'exécutif de l’Union internationa-

i8i m

S. Exe Mgr Bruno Desrochers, ni 

celui de l'Assomption ou l'évêque 

vient de consacrer son diocèse au 

Coeur Immaculé de Marie.

Cet endroit de pèlerinage pa 

rail donc appelé à d'intéressants 

développements. Des apôtres infa

Le retour à l'heure 

solaire au C.N. •

premier ministre rencontrera le 

premier ministre de l’Inde, M. 

Nehru, et le premier ministre du 

Pakistan, Mohammed Ali, les deux 

chefs du Commonwealth en Asie.



, .  - 

, ,n , 

, M. J.-A. Breau, agent général II est tout probable que M. Saint-

tigables y travaillent de tout leui | (|u service des voyageurs du C’a- Laurent discutera avec eux les 

c<,yu.! ’ 





... , nadien National, annonce aujour-; événements internationaux et les

A. ,lîHuCeSe . ,Saln,c d’hui que des changements seront chances d’une paix durable sur le

d’honorer* K°n1 H»e 

’ apportés à l’horaire des trains de continent asiatique,

d honorer N.-D de Fatima et de la compagnie pour se conformer

° 6 SeS esPerances au changement de l’heure avan-



, enir~________________________ !eée à l’heure solaire, le 27 sep-

1 tembre.

nent, et M. R. B. Bryce, l’un des1 Bengal Railway”, entreprise déte- 

trois suppléants du ministère des nue par l’Etat. Chaque locomotive

Finances.

Commission

métropolitaine

pèse 80 tonnes. Toutes sont cons- nis depuis la fin de juillet.

La Commission métropolitaine le contre l’alcoolisme, à la 2e con-1 

de Montréal tiendra une séance férence internationale “Aleoolis- 

cet après-midi, à 3 h. Les dix-huit| me et circulation routière”, tenue 

commissaires ne se sont pas réu-jau Hart House de l’université de!

I Toronto, du 9 au 12 septembre.

J d I'li ilU' eut!'lui a I - '■

ri. ! . .Jf. r .V (>•■ 





’TRANCHEMONÏAGNE'

1 . Ills tl un. .1 lit run '

TEXTILES EN 

GROS 

45.9 St‘Sulpice, Morvtrtal 

BE 4428 , 

_

Avis de décès , T,,  . 







, ,

L horaire des trams de ban- 

GELINAS. — A Trois-Rivières, ,ieü^ a été arrêté pour répon- 

le 8 septembre 1953, à l’âge de 55 dre à la demande de la majorité 

ans, est décédé M. Léonce Géli- des voyageurs, 

nas, fils de feu Charles-Philippe Sur la ligne Montréal-Ottawa,

Gclinas et de feu Annie Langlois, le train quittant Montréal à 8 h.

Les funérailles auront lieu ven- 30 du soir, heure avancée, ne eir- 

dredi, le 11 septembre. Le convoi culcra plus. L’heure de départ

funèbre partira des salons Rous- des autres trains circulant entre poursuivi M. Saint-Laurent 

seau Frères, no 452 rue Des For- les deux villes sera changé d’en- Le premier ministre a dit que lai 

ges ,à 9 h. 15. pour se rendre à viron une heure, à l’exception du Pre!1'!®re sess'ot] du nouveau pat-, 

l’église-cathédrale où le service train de l’après-midi venant d’Ot- ’emeut sera probablement con\o- 

sera célébré à 9 h. 30. Et de là au tawa et qui arrivera à Montréal duée pour le 12 ou le 19 noyem 

cimetière Saint-Louis, lieu de sé- à 7 h. 40 du soir, heure solaire, ',ie- H,se .0®"' 0lly 'a date offici- 

pulture. Parent» et amis sont priés au lieu de 7 h. 10 du soir, heure ell(' snit fix«’e. aPres la seanec du 

d’y assister sans autre invitation, avancée. 

cabinet, demain.

Le premier ministre, qui s’est 

entretenu avec M Eisenhower à 

Washington, en mai dernier, sur 

les problèmes de la défense eana 

do-américaine, a déclaré qu’il es­

père que le président des Etats- 

Unis rendra visite à Ottawa “avant 

longtemps”. 



j

Ottawa est prêt à recevoir le; 

président à n’importe quel mo­

ment, mais i) faut en arriver à 

fixer une date qui convienne au 

chef de la nation américaine, a

?

Tous les trains, y compris le 



‘WashingtonLan", le “Montrealer”,

E

n

 ANoitTFRM, sur plusieurs 

églises très anciennes on remplace 

actuellement les vieilles toitures 

par de l'aluminium. Tel est te cas 

de la chapelle St. James, dans le 

village de Nether Warton (comté 

d'Oxford). Son toit de plomb, qui 

datait de 1665, fut vendu à un 

marchand de ferrailles pour 478 

livres sterling ... et ce montant 

suffit pour payer entièrement la 

pose du toit neuf.

Voici donc une nouvelle preuve 

du fait que le coût de l’aluminium 

diminue constamment, alors que 

celui de la plupart des autres mé­

taux a augmenté de siècle 

m

 



siècle. Aluminum Compup 

et 

Canada, Ltd. (Alcan).

Dans le domaine international. 

M. Saint-Laurent a salué la victoi- 

r’Ambassarîor” et le “New En- du °*1 

Adenauer ayx

glander” circulant entre Montréal, eleTctlons «i.Allemagne occidenlalec 

New-York, Washington et Boston Le premier m.n.stre a declare 

s’adapteront au changement d’heu que cette victoire donne de la for

re qui sera aussi en vigueur dans CP a, aA'|fC Tra.tlonr.fa,te.uaî! ^ ® 

ces villes 

nc‘ral Alfred M. Gruenther, corn-,

Certains chanuements seront an nian(iant suprême des forces rie 

ptirfé^au^lrains^rtUre* Montréal ' A,*apt’^l‘9''yord’ pt seton a^elle 

et Portland. Le train qui quitte unp agir^„s‘0"î,ful 

Montréal à destination de Portland alb!a ®l.1 °" met Sllr pled une for

•rs'rinsteprri: 

Asr5

S’.'-ï” *,-.9„S' Jîi dt'pÆS 

dî » m"ao„PdrSé i S.S

salaire. Celui «na"1 

Patrice, Québec. Il a immédiate-

et qui arrivera a Montreal a O h. 

c0£féré avec ses collègues

4° du soir, heure avancée arn- r préparer la séance du f%bi. 

vera a 6 h. 1Q du soir, heure so- ' . main 

laire, soit une demi-heure plus;

tôt. 

.-------------------------- ----------------------

I^es trains en commun entre .. 



. .. 

Montréal et Toronto, quitteront ^les seront apportes à la hgne 

ces deux villes à la même heure Montréal-V audreuil-Coteau. Mont-: 

qu’aetuellcment (heure solaire). ^.al- Montreal-Nord et Montreal, 

Le “Lakeshore Express” quittera Villc-Mont-Royalc, (artierullc et 

la gare Centrale à 8 h. 10 du ma bt.Eustache. 



, . to '

tin, heure solaire et circulera jus- Les trains desesrvant les Lan 

qu’au 13 octobre seulement. 

rentides jusqu au iac Romi et

LeHrain quittant Montréal tous «ox entre Montreal et Hawkes 

les vendredis à destination de bury circuleront aussi en eonfor- 

Rawdoc pari ira à 6 h. 35 du mite avec le changement d heure, 

soir et celui du samedi qui quitte 

Montréal pour Rawdon à 12 h. 10 

en

 FRANCE 



de l’après-midi, heure avancée, 

partira à la même heure, heure 

solaire.

Le train qui circule entre Car­

neau et Montréal tous les diman­

ches, partira de Garneau à ti h.

40 du soir, heure solaire, au lieu Paris, 9 (Reuters) — Les bou­

de 7 h. 10 du soir, heure avancée, .•hors de France ont réduit de 10 

pour arriver à la Gare Centrale à pour cent les prix de certaines 

10 h. 30 du soir, heure solaire. pièces de viande. Cette mesure 

Tous les trains sur la ligne des fait partie de la campagne gou- 

Cantons de l’Est jusqu'à Granby vernementale en vue de faire 

et Waterloo seront ajustés en baisser le coût de la vie.

Réduction importante 

du prix des viandes

• conformité avec le changement 

d’heure. Des changements sembla-

ACCESSOIRES ELECTRIQUES

(Strictement en gro»)



Une expérience de

 50 


années

 av jervtre de»



Le temple de la

 lumière’

7152, boulevard Sein» Laurent Montréal

MARCHANDS

ARCHITECTES

ENTREPRENEURS

COMMUNAUTES

INDUSTRIELS



GR. 2465»

Les bouchers obéissaient ainsi 

à une entente conclue entre le 

gouvernement et la fédération des: 

bouchers il y a un peu plus d’une’ 

semaine.

Les réductions, dont le but est 

d'abord de ■.e conformer aux be­

soins do la classe ouvrière, s'ap­

pliquent seulement aux pièces les 

plus modiques. C’est la première 

mesure de la campagne du gouver­

nement qui désire abaisser de 10 

pour cent le roût de la vie. On 

espère ainsi calmer le malaise qui 

règne au sujet des standards de 

vie, cause réelle des récentes grè­

ves nationales.

*t4GL/^ï


ENCOURAGEZ

NOS

ANNONCEURS

+ rROUSNIUHS A O KAN K. R PRDD1K ftf .

tou* parfaucmtiu biUnjcues. 

it MIÏTMODK : extluMve 

fuit f»e.% preuve.



unique * Montréal

it ATTENTION 

; timidité prononciation, mot 



Justf*. Pxpm«ion* exactm

it COI El : élémentaire*, intermeduire* ou A?*n-

cé».


it 

HO*H un eeul au choix deux heur*» de con* 

vernation t'orrlgee

it NOMBRK D'RI.KVKH 12 par gruxtpc. Succé* 

Kaaur^

it TKJtT ORAL tiRATl'IT ; de même 

que 


d^mons-

et '«ffirier* 

invtructeur

du 


r

 r 


a

 r. 


Srhixrl of F.nglUh

H I 5LN LHT Kl I UKin

re Rt*Denis et



< «ur» * dt\rr* endroit* Salle* Ht~ttlaniilav M-Ldouard. flnsrltcr 

Vlllei v, >lrrcler. Immat ulee-( «ttu rpiion. t olle*e 5*1 e Marie, eic



y\e t/te t c/te z pai

APPELEZ

BE. 3361

C'est l'Imprimerie Populetre 

qu> est outillée pour foire tous 

les travaux d'impression dont 

vous pouvez avoir besoin.

BE-3361


L'Imprimerie Populaire

434 cv' rue Notrc-Dome



Roadmaster...

Super... Custom

..

3 excellentes BUICK... 

et même le prix est un plaisir

La Roadmaster

I,a Roadmaster avec un brillant nouvean 

moteur Fireball V8 rie 188 (IN. La sen­

sationnelle commande Dynaflow à deux 

turbines est standard dans la Roadmaster. 

La direction hydraulique Buick. standard 

dans la Roadmaster, est facultative à 

coût additionnel sur les autres séries. Les 

freins servo Buick sont facultatifs à coût 

additionnel dans les Roadmaster et Super.

y,.»—

La Super

Vous trouverez que la puissance de la 

Buick Super est remarquable, ";râce à la 

performance sensationnelle de I excellent 

nouveau moteur Fireball V8 de Buick; 

Sa suspension est remarquable—ferme et 

équilibrée, mais très douce. Cette superbe 

Buick vous donne une qualité qui dépasse 

considérablement les bornes habituelles du 

domaine des prix moyens; Visitez votre 

marchand aujourd'hui!

La Custom

\ ovez ce que vous obtenez pour le prix d« 

cette belle voiture! Vous obtenez la plus 

grande puissance en CV jamais réalisée 

dans la série Custom. Vous obtenez le 

confort et la spaciosité d'une vraie grosse 

voiture plus la tenue de route et la ma­

noeuvre faeile qui résultent de la suspen­

sion d'un million de dollars. Tout cela— 

et beaucoup plus—vous est offert moyen­

nant quelques dollars de plus que le prix 

tie bien des voitures du domaine des 

"bas prix!"

Gtnerol


MAURICE JARRY LIMITEE

7085 bout St-Lourcnt 

Montrcol, Que DO 4693

MID-TOWN MOTOR SALES LTD.,

1395 rue Dorchester ouest 

Montréal, Qué 

UN-6-9961

FIFLE AUTOMOBILES LTEE,

4205 St Dents (angle Rachel1 

Montréal, Que HA 6225



•t

LANDE MOTORS LTD

5925 boul. Déco rie 

Montreal, Qué. EX. 1155

SANGUINET AUTOMOBILE LTEE,

1965 rue Lafontaine 

Montreal, Qué. 

FA. 3761


GARAGE BERTRAND LIMITEE

Ste Geneviève de Pierrefonds, Qué.

15538 boul. Goum ouest, Tél 343

Quand de meilleures au-fomobiles 

seront construites

BUICK


les construira.

OMER BARRE LTEE,

5987 ov» Verdun 

Verdun, Qué. TR 2551

HARLAND AUTOMOBILES LIEE

1010 rue Provost

Lochme, Que 

NE-5-4945

»

«


s

SIX

LE DEVOIR, MONTREAL, MERCREDI 9 SEPTEMBRE 1953

CITE DE MONTREAL

Expropriation at potittiion préalabla dai immtublat requi» pour 

l'élargitsamant do la rua Fielding, antra l'avenus Coronation at un 

point à l'est de l'avenue Walkley, et pour l'ouverture de ruelles au 

nord et au sud de l'avenue Fielding, entre les avenues Coronation et 

Walkley.


La Cité rie Montréal donne, par les présentés, avis public que le 

Zi septembre 105a a 10.32 heures du matin ou aussitôt que conseil 

pourra être entendu, elle présentera par le ministère rie ses procu- 

reurs soussignés, à la cour supérieure, ou a l'un rie ses honorables 

juges siégeant a la division rie pratique, chambre no 31, au palais rie 

justice, a Montreal, Province de Québec, une requête demandant .

a)  de fixer le jour où la Régie des services publics devra commen­

cer les travaux a faire pour constater et évaluer les immeubles ou 

parties d'immeubles décrits ci-dessous que la cité de Montréal entend 

acquérir, en vertu ries articles 421 et suivants rie sa charte et amen 

dements (02 Victoria, chapitre 58) ainsi que dès dommages résultant 

de cette expropriation et les prix et indemnités a être payés par la 

cite de Montréal pour l’acquisition desdits immeubles ou parties 

d immeubles.

b)  de fixer le jour ou la Régie devra faire son rapport.

Les immeubles ou parties d'immeubles a acquérir pour l’élargis- 

,ornent de la rue Fielding, entre l’avenue Coronation et un point 

a l’est de l’avenue Walkley, et pour l'ouverture rie ruelles au nord et 

au sud de l’avenue Fielding, entre les avenues Coronation et Walkley, 

sont les suivants :

I immeuble» ou parties d iioimi'ubleb ei-après 

toux du «'.vbi&lrr i|i!hn et bv r«‘ de rpiuoi

•  U


u

-

m



 I

x

I de la Munie ipaNte 

N I) ti. Mpotu* au bureau du directeur de* travaux puhln a

I Cne partie du lot numéro 14S~d05 dudit cadaxire: de figure trapi'xotdale; bornée 

h

»» tv>rd- 



« -1 par une partie de* lotx nm». 119 WJ7 r » 140 -lOtS du mêrru- < udaxire au «tid-eM par une partie 

de* lobs non. M8-50H, J4H-007 et 14s-riOH dti même eadnxtr* . au «ud-uueiit pur le lut numéro 

(avenur Coronation) du même cadastre, au nord-oueat par une autre partie du«lit



I  -t nuntéro HH-dUôi meauraitt quinte pied* et «utp dixiAme* de pied dû 5#) de largeur, quatre- 

vingt-dix-neuf pied* et qunmnto-qantre i tuitiênie» de pied (99 44') au suti-eMt, quatn vingf,-di\- 

ii'-uf pietl» et trente-ttefit eenttèiuex do pied (99,U?'' au noni-nuest, eunlenant en Mipertb te ruil)>

<  inq ••«•nt quarante punis carré* et aept dixiéme* de pied carré (IÔIU.7') met»ure# anglaiNO*:

\ ne partie du lot numéro Htt-fiOfi dudit cadaatre; de figure reeiaiigulaiie; bornée au nord-

<  t [*ar le lot ntiinéro 149-4041 \ (avenue Mayfair) du mênie cttdaatre, au «ud-est j>ar une partu 

d'

n



 Iota numérox 149-407, 149-408 et 149-109 du même eadiiatre, au «ud-ouext par une parti' 

du lot no, 14*-005 du même cadaxtrc an nord-nur-xt par une autre partie dudit lot un. 1 19 ôor. 

du ni' tue cadastre, meaurant huit pied» et cinq dixiéme» de pied 1 K..V i de largeur, par cent qu»n*> 

pied* 111y) île profondeur, contenant en mipeéfieic neuf « eut aouantc-dix-aept [>ie«l.» carré* « t 

i inrj dixiéme» de pied carré (977.Y) mesures anglaises;

I ne partie d.u lot numéro 149-fiOO dudit, cadastre d<* figure rectangulaire; Jiornée au nord 

« i par une partie du lot numéro 148-007 du même eadaMiv au sud-est par une autre parte 

dudit lot numéro 118-000, »u «ud-ouest par le lot numéro I IS-.TIS (avenue Çorqnation) du inêm»- 

ailastrc, au nord-ouest par une partie du lot numéro 118-005 du même cadastre; mesurant trente 

mx

 pied* (HO’) de largeur j»ftr «jualrc (uod* et cinq dixiémes «le pied (1 5') do profondeur; con- 



t« nant en xuperfinc crut soi vante-deux pied» carrés (lOJ'i mesures angltuses;

■( I He partie 

. ■ par une partie «lu lot numéro 148-008 du inêtna cadastre, au sud-est, par une autre partie 

«ludit lot numéro 148-007, au *ud-ou‘ st par une autre partie «lu bit numéro 1 48*4M)0 du tném» 

t ln-Te, au ni»r«l-im« st pur une partie du lot numéro 118-005 du même cmiastr»'-; 'mesurant 

trente ci un pim h '51'' do largeur par quatre pie«J* et ernq dixiémes de pied . t V «le pro 

i.unb 

hi

 contenant en su per fi cc cent trente-neuf pieds carrés et cinq dixièmes de pied carré 



149 ')'i mesures anglaise*;

-, I ne partie «lu bu numéro Us-non dmlit « ailiistrc; de figure frapégoitlalc: bornée au nord-

■  - i par une. partie du lot numéro 149-407 du mcmie < adnsfre, au sud-est |tar une autre partie «lu- 

d t lot nuhi' io |48-ot»8, au sinl 'Hirst par une partie d«> lot numéro 148-t»(i7 «lu même cadastre, 

ni i, ni ouest par une partie du lot numéro 118-005 «lu même eadiiatre, mesurant trente-deux 

fiied» et «nmrarite-

i • '•!«• 

m

\ • «uitièm* y de pie«J C5L' Wi'i nu sud-est. par quatre pn «l« et. cinq dixième» «le pied i 1 ô' 



de prnfoiaieur; ronteunnt en *iu>« rb« ii‘ cent quaranb'-six pied» cams il l»/' mesure» anglais's;

I m- partie «lu lot numéro 119-lo7 «ludit cadastre: «le figure reetangulair»; bornée au uonl-



• 

nar une partie «lu lot no 149 |t)S «lu meme ea«lft»tre, au »ti

lot numéro 119-P * au .stul-oucst par une partie deil lot» numéro» 148-008 et 14s-OOÙ «iti in«'m«'

;-»■ au n«i«’«l-« uc«t par une punie du lot no. f49-5t»» du mèiue ea«ia.-,ir»--. uu-smaut trente- 

l*u i pieds CLS'.i de largeur par «mec pieds et einq dixiémes de pied (11 .V) «le nr»fotid«ur. coiitc- 

rai't in super1,' «■ quatre «•eut trenle*sept pieds entrés (4117') mesure* anglNtse*

7, I ne partie «lu lot numéro 140-1US (hulit cadustre: de ligure reef angulaire: bornée au imrd- 

« «t par uc parti»- «lu lot, numéro 119-4(19 «lu iiii «ne «■julastre; au sud-rst par une autre partie 

«Imiit bd no 119 ni,s au sud-ouesf par une partie du lot no. 149-107 du même cadiiMre, au 

frud me • • • • au1 autre partie du lot n«». 149-50*4 du même «a« lustre, mesurant trente-huit 

pu ds .>■ uirgiMir. |>»r ousft pied* ef cinq dixiéme» «le pini ( I l..Vi «le profondeur; e*mtcnant 

eu .- up* i c11* .

mtc

 « eut. trente-sept pied* carré* i 4.17' nn'.sure» anglaise*;



s I ne pm n. ou lof numéro 149- HH» dudit cadastre; «le figure rectangulaire; Imrnée au uord- 

r«t par le loi 1 19-f»i!» S 

rhnld lot n.. 119-409, au sml-ouest par une partie du lot m». 119-49.8, du tném» «adtistre. au 

nord-otn*! p:,: ui oitriie du lot n«*. 119-,'*9(i du même cadastre; mesurant trente-neuf pieds 

1*)' «b 11r»,• r. i*:u «mz«» pic» 1 * »>♦ emq dixième* «le pied II 5'> «le probnuieur; ronteuant en 

» iperfi. i« «p o « eut quarante-huit pieds carrés tt cinq dixièmesd« pied e*rré ( 448.5') mesures

9. I m . nu i . in «lu lot numéro 148-fiOê dudit cadastre de figure trapésmdale; bornée «tu 

r i*r«4-<-si « i i< 

• i > mu I 

! o né me «a,

du mèti - < a'î i -1 :■ . au n«*rd-ouest p»r une autre partie dudit bit no 148-fiOti, mesurant trente-six 

pie«{s i.{«. d« 

«pliure pieds et trois dixiémes de pied < 15..Y) »u nord-e»t, vingt piedfl

8t'' a i '»nl-«a,< -r. «onrenant en superficie six cent trente-cinq pied* carrés et quatre dixième* 

de pied carré ‘(1,4 > l'i mesures anglaise-,-

lu I nc .netrr partie «lu lot numéro 148-007 dudit ra«la»tre: «le figure trapéioiilale; bornée 

au noni-e*t par nit« partie dt] l«^t n«*. 118-110.8 «lu même cadastre, au sud-est par le lot no 148-099 

«svi'nue 1 ii'ldmpi tiu même cadastre, au *u«i-oii«‘*t par une partie du lot no. 148-fVOt» «lu même

■  .oiaatre, ,t u«*r«i-oue-( par une autre partir dmltt lot n>< I 1.8-007, mesurant trefite et un puais 

U 't «!«• l.'«rg«-or. onze pu

«i vuo,, d« pn-tl i|5.'t'i nu Htid-oucst. ronienant r o sup«iti«ic quatre «ent dm puni» carré* et 

tr>..s «fivu 'ii' - «le pie«| . arre (IlLYi'i nn aures anglaiaes;

II 

I iic antre pertie du lot numéro 1IS-OOH dudit, «'aiiastre, de figure tra|ïéx«M«la}e, bornée au



l-«vt «in r une partie du lot no 119-407 du même ea«lastre. au » tld-est par le lot no 148-009 

«•nui' 1 leldtng' tiu même cadastre, au su«l-ou«»*t par une partie du lot no. 118-007 du même

d istn . au m>rij-ouc»t par «me autre partie dudit l«»t n«r I ls-«V

dr lnrK«'iir. sept pnvh (7’) au nord-est, onze puni* et trois «tixièm*» «le pie«l 11 .(J'i au *ud- 

t, «obicuniit en auperticie troi* rent un pieds carrés et neuf dixième* «le pic«i carré (301 9': 

n • *ure» anglaise*

l ne autre partie «lu lot numéro I 19-11)7 «lu«lit cadastre, «le figure reef angulaire; b

st pat un.- partie du lot no 149-198 du même cadastre, au sud par le bu no 119-100 4

0  je rielding• «lu même «aflastr»'. au .su«4-ouest par une partie «lu lot no 148-098 «lu même

• 

su nord-ouest par une autr»' partie dudn lot no. 119-407 mesurant trente-huit pi«‘ds 



* 1 de largeur, pur sept )7'i «ir profondçur, contenant en superficie «leux «ent soixante-six

"«rré* jfflfi'i itjes'.jre.s «nglaisae

! • 

! ne autre partie du l«^t numéro I td-IOK «ludit cadastre, «le figure rect»ngo!aire: bornée



; «lord-est p.iv une partie du lot no 149-409 du même cadastre, ait sml-est par le lot no 119- 

\ .Hienuc Fielding) du même eadnstre. au su«1-nuest par une partie du lot no 119-407 du

■  n * ■.«dastre, au n«yrd-our*t par une notre partie dudit lot n«» 149-408, mesurant trente-hui( 

m

 r «i * 48’ de largeur par sep: pied,* 7'‘ «je profondeur, «««menant en su i»-rtir te «leux cent



vante-six pir«ls earre* tiîOfi'i rncMires anglaise* 

il I ne autre i»;«rlie du bu mpn « - 119-199 dudit radaslrc; «1* figure rc

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11


Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©azkurs.org 2016
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə