RÉsumé Description de Syzygium guehoi Bosser & Florens (Myrtaceae), nouvelle espèce de l’île Maurice affine de S. cymosum (Lam.) Dc var cymosum des Mascareignes, et de la var montanum J. Guého & A. J. Scott de la Réunion. Abstract



Yüklə 29.11 Kb.
PDF просмотр
tarix21.08.2017
ölçüsü29.11 Kb.

RÉSUMÉ

Description de Syzygium guehoi Bosser & Florens (Myrtaceae), nouvelle

espèce de l’île Maurice affine de S. cymosum (Lam.) DC. var. cymosum des

Mascareignes, et de la var. montanum J. Guého & A.J. Scott de la Réunion.



ABSTRACT

Syzygium guehoi (Myrtaceae), a new species from Mauritius.

Syzygium guehoi Bosser & Florens (Myrtaceae), a new species from Mauritius,

is described; it is close to S. cymosum (Lam.) DC. var. cymosum from the

Mascarenesand var. montanum J. Guého & A.J. Scott from Réunion.

183


ADANSONIA, sér. 3  •  2000  •  22 (2) : 183-186

© Publications Scientifiques du Muséum national d’Histoire naturelle, Paris.



Syzygium guehoi (Myrtaceae), nouvelle espèce

de l’île Maurice

Jean BOSSER

IRD, Laboratoire de Phanérogamie, Muséum national d’Histoire naturelle,

16 rue Buffon, 75005 Paris, France.

Danielle FLORENS

Herbarium, M.S.I.R.I., Réduit, Mauritius.

dflorens@msiri.intnet.mu

Laboratoire de Phanérogamie, Muséum national d’Histoire naturelle,

16  rue  Buffon,  75005  Paris,  France.

MOTS CLÉS 

Myrtaceae, 



Syzygium guehoi

Mascareignes.



KEY WORDS

Myrtaceae, 



Syzygium guehoi

Mascarenes.

Alors que la famille des Myrtaceae, de la Flore

des Mascareignes, étudiée à Kew par A.J. S

COTT

et à Maurice par J. G



UÉHO

, était sur le point de

paraître, D. F

LORENS


, J.M. P

ROBST


& J. G

UÉHO


récoltèrent à Maurice dans la vallée de Magenta,

du matériel en fleurs et en fruits d’un arbre

appartenant au genre Syzygium. L’étude de ce

matériel ne put se faire avant la sortie de la Flore

et ce n’est qu’au cours du récent séjour de D.

F

LORENS



au Muséum de Paris qu’elle put être

réalisée. La plante est certainement proche de S.



cymosum var. cymosum des Mascareignes et de la

var. montanum de la Réunion, mais des caractères

distinctifs importants permettent d’établir une

nouvelle espèce.



Syzygium guehoi Bosser & Florens, sp. nov.

S. cymoso (Lam.) DC. var. cymoso, nunquam ter-

minalibus inflorescentiis, minoribus floribus cum minus

numerosis  staminibus  (80-120),  coriaceis  foliis

minoribusque (3-8,5 

× 1,5-4,5 cm) et minoribus



fructibus (1,5-2 

× 1-1,3 cm) ; a S. cymoso var. mon-



tano J. Guého & A.J. Scott habitu (15 m alta arbore),

foliorum tertiaris nervis, minoribus floribus cum minus

numerosis staminibus et fructibus minoribus, praecipue

differt.

T

YPUS



. — Florens, Probst & Guého MAU 21447, île

Maurice, fond de la vallée de Magenta, au pied du Mt.

Trois Mamelles, 8 déc. 1989 (holo-, MAU ; iso-, BR,

G, K, MAU, MO, P, REU).

Arbre glabre, ramiflore, haut d’environ 15 m et

à tronc de 25-30 cm de diamètre à hauteur de

poitrine, ayant à la base des contreforts peu

développés ;  écorce  marron  clair,  un  peu

rugueuse. Branches étalées ; branches maîtresses à

environ 8-10 m du sol ; rameaux ascendants,

grisâtres ; ramilles brun rougeâtre. Feuilles à

limbe plan, entier, discolor, vert foncé dessus,

plus clair dessous (sur le sec, brun clair dessous),

nervure médiane jaunâtre ainsi que le pétiole,

coriace, ovale à étroitement elliptique, faiblement

rétréci vers le sommet obtus, un peu arrondi 

ou plus souvent cunéiforme et décurrent sur le

pétiole à la base, 3-8,5 

× 1,5-4,5 cm, à 10-15

paires de nervures secondaires faiblement ascen-

dantes, anastomosées près des marges ; réseau des

nervilles peu ou non visible dessous ; pétiole

long de 0,5-1 cm, brun rougeâtre sur le sec.

Inflorescences uniquement sur des ramilles ou des

rameaux atteignant 1-2 cm de diamètre (d’après

J. G


UÉHO

), en cymes simples ou composées,

courtes, longues de 1,5-3 cm, pauciflores, ± nom-

breuses sur des mamelons ; pédoncules longs de 

5 mm ; pédicelles longs de 2-5 mm, portant au

sommet  2  petites  bractéoles  triangulaires

caduques, longues de ± 0,5 mm. Boutons floraux

obovoïdes, 8-11 

× 4-5 mm ; hypanthe rétréci à la

base en un pseudo-pédicelle long de 3-4 mm.

Hypanthe et pédicelle violacés. Fleurs 4-mères.

Lobes du calice largement triangulaires, obtus,

hauts de ± 1 mm, larges de 2 mm. Partie libre de

l’hypanthe haute de ± 2 mm. Pétales rosés, calyp-

trés, subcirculaires, concaves, de 4-5 mm de

diamètre. Étamines 80-120 ; filets grêles, rose

Bosser J. & Florens D.

184


ADANSONIA, sér. 3 •  2000  •  22 (2)

Fig. 1. — Syzygium guehoi Bosser & Florens : deux inflorescences développées, une inflorescence en boutons et deux infru-

tescences.


Syzygium guehoi (Myrtaceae)

185


ADANSONIA, sér. 3  •  2000  •  22 (2)

Fig. 2. — Syzygium guehoi Bosser & Florens : A, rameau stérile ; B, inflorescence ; fleur à l’anthèse ; D, pétale ; E, coupe longi-

tudinale de l’hypanthe ; F, fruit; G, fragment de feuille, face inférieure. (Florens, Probst & Guého MAU 21447).

A

D



G

C

E



B

F

1 cm



1 cm

2 mm


4 mm

4 mm


foncé, longs de 10-12 mm ; anthères crème

blanchâtre, subglobuleuses, de 0,5 mm de

diamètre. Ovaire biloculaire ; placenta à 8-

10 ovules ; style long de 10-12 mm, aminci vers

le haut, rosé ; stigmate punctiforme. Fruit glo-

buleux, 1,5-2 

× 1-1,3 cm, blanc cireux à maturité.

Graines souvent 2, grisâtres, sub-hémisphériques,

de 6-7 mm de diamètre. — Figs. 1, 2.

Espèce de forêt sèche, rare (seuls quelques

pieds ont été repérés dans la vallée de Magenta).

Des semis ont été réussis à Réduit et dans la

réserve de Mondrain. Syzygium guehoi se dis-

tingue de S. cymosum var. cymosum par ses feuilles

plus petites, coriaces, le plus souvent cunéiformes

à la base et décurrentes sur le pétiole, ses inflores-

cences courtes, uniquement ramiflores et non

parfois en thyrses terminaux développés, ses

fleurs plus petites, à 80-120 étamines, ses petits

fruits blancs-cireux ne dépassant pas 2 cm de

diamètre, le plus souvent à 2 graines. Par la taille

de ses feuilles S. guehoi se rapproche de S. cymo-



sum var. montarum de la Réunion, mais chez ce

dernier, le réseau des nervilles est très serré et en

relief dessous, et le pétiole est très court.

A.J. S


COTT

a rattaché à S. cymosum var. cymo-



sum, dont le type est de la Réunion, un certain

nombre  d’échantillons  anciens  récoltés  à

Maurice. Le plus récent date de 1928 (R.E.

Vaughan 296, s.loc., fruits). Ces échantillons cor-

respondent bien à S. cymosum var. cymosum par

les feuilles et les gros fruits plurispermes, mais les

fleurs sont plus petites que celles des exemplaires

de l’espèce provenant de la Réunion. Du nouveau

matériel serait utile et l’espèce est à rechercher sur

le terrain. Les seules indications de lieu notées

sont : « Le Pouce » et « Quartier de Bois Rouge ».



Remerciements

Les auteurs remercient Jacques F

LORENCE

pour la


traduction de la diagnose latine.

Manuscrit reçu le 17 février 2000 ;

version révisée acceptée le 24 juillet 2000.

Bosser J. & Florens D.



186

ADANSONIA, sér. 3 •  2000  •  22 (2)




Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©azkurs.org 2016
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə